Trois contes de Noël

Trois contes de Noël

1 Mère-Noël revendique   C’était le matin du 25 décembre.  Comme d’habitude, la nuit avait été longue.  Père-Noël avait tenté de dormir un peu, en vain comme chaque année après sa grande, grande, grande tournée, puis il avait renoncé et s’était levé en grognant pour se diriger vers les toilettes afin de répondre à l’appel de la nature.  Les 25 décembre se confondaient depuis longtemps dans la tête du vieux bonhomme, amalgamés en un seul, uniforme et interminable Noël.  Bah, ce n’était pas qu’il n’aimait pas faire plaisir aux enfants : more »

Lire la suite

Découverte musicale – Eight And A Half

Découverte musicale – Eight And A Half

Regarder la quasi-totalité des albums d’un magasin de disques, ça fait qu’on fait des découvertes surprenantes. Attiré par une étiquette sur laquelle on pouvait lire : « featuring Broken Social Scene members », un groupe que j’aime bien, j’ai mis la main sur le premier album de Eight And A Half. Après une courte écoute qui m’a convaincue, je l’ai acheté. L’album éponyme a été fait à la suite de la rencontre entre le batteur de Broken Social Scene, Justin Peroff, et deux des membres de la défunte formation montréalaise The Stills, Dave more »

Lire la suite

De tout et de rien de fin d’année

De tout et de rien de fin d’année

La fin du monde n’est pas encore pour demain Tite-Live (Historien latin, 59 avant Jésus-Christ)   Quebecor Lue une offre d’emploi inusitée sur le babillard de mon dépanneur. L’hebdomadaire Le Réveil recherche des camelots. C’est urgent. On rémunère les intéressés en «argent comptant» peut-on y lire avec un nom – Dominique Quelque chose – et un numéro de téléphone. Quebecor ferait-il du blanchiment d’argent dans mon arrondissement ? Le Réveil Le pdg local de Quebecor sent le besoin de faire, dans la dernière livraison de ses hebdos gratis, une mise au more »

Lire la suite

Un vol patrimonial à Val-Jalbert

Un vol patrimonial à Val-Jalbert

Le vendredi 7 décembre dernier, le journal Le Devoir ne consacrait qu’une seule ligne pour décrire le commentaire de la Fondation Rivières sur le feu vert donné par le ministère de la Culture du Québec concernant le projet de centrale à Val-Jalbert. Tous les lecteurs du Québec n’ont donc eu droit qu’à une vision tronquée de la réalité. L’article mentionne que le MCCQ a tenu compte d’un avis favorable du Conseil du patrimoine du Québec avant de prendre sa décision. Mais il faut savoir que le Conseil du patrimoine n’a more »

Lire la suite

Nu comme un verbe

Nu comme un verbe

Le vingtième siècle aura inventé deux formes, à la fois rituelles et industrielles, de nudité, deux formes au fond solidaires du point de vue des images qu’elles composent, deux formes qui nous plombent encore l’imaginaire : la pornographie et Auschwitz, la béance du sexe et la bouette indifférente de la mort. Entre les deux, comme engendrée par elles, même si elle est bien plus ancienne, il y a aussi la forme semi-privée, celle, crue comme de la viande à l’étal, et maladroitement à l’aise, qu’on vous promène sous le nez dans more »

Lire la suite

Le Nord au cœur de Serge Giguère | Le géographe lumineux | Louis-Edmond Hamelin

Le Nord au cœur de Serge Giguère | Le géographe lumineux | Louis-Edmond Hamelin

Comme nous l’Indien a été délogé de son passé et réinvesti dans l’avenir des autres. On lui donne une ration, on lui propose un emploi pour dévaluer son espérance. Quelqu’un nous a promis 100 000 boîtes à lunch et nous avons déserté le royaume et nous avons accepté le collier en échange d’un salaire, en échange… Pierre Perrault, Caméramages, L’Hexagone, 1983 Mardi soir dernier, la Bibliothèque de Chicoutimi présentait le documentaire de Serge Giguère, Le Nord au cœur, portrait attachant d’un géographe de 86 ans, Louis-Edmond Hamelin, inventeur de «la more »

Lire la suite

Petit roadtrip tranquille un mardi soir

Petit roadtrip tranquille un mardi soir

500 km, 5 h de route, un séjour de 9 h dans la Vieille Capitale, 1 heure de sommeil, des rencontres louches, une grande marche sous une pluie battante et 70 $ plus tard, voilà ce que le spectacle de Half Moon Run m’a couté le mardi 4 décembre dernier. Pourquoi attendre si longtemps avant d’écrire ce résumé, tout simplement parce que ça m’a pris du temps avant de me remettre de cette soirée, et parce que je voulais attendre d’être sous un amas astronomique de travail et d’étude pour être bien certain de ne pas étudier (prix more »

Lire la suite

Livre de la mort

Livre de la mort

À partir du recueil de Jean-Pierre Vidal Petites morts et autres contrariétés, le Théâtre CRI a conçu une oeuvre éminemment théâtrale, sur laquelle plane néanmoins, agréable, un parfum d’encre et de papier. L’inventivité, le sens de l’expérience, auxquels nous a habitué la compagnie au fil de ses quinze années, permettent à l’équipe de création de se jouer habilement des contraintes de l’adaptation. De façon générale, le spectacle évite les lourdeurs qui guettent pareil exercice. Partout on assume la genèse littéraire de l’oeuvre; le titre des différentes nouvelles est affiché, démarquant more »

Lire la suite

De la littérature et du fromage en crottes

De la littérature et du fromage en crottes

Quand j’étais jeune, en Gaspésie, ma mère qui a passé une partie de son enfance à l’Ascension-de-Notre-Seigneur, au Lac Saint-Jean, me reparlait souvent avec gourmandise de cette fromagerie où elle s’arrêtait parfois en rentrant de l’école et où elle achetait, pour cinq cennes, un petit sac de fromage en crottes. Elle me décrivait, avec des « Hmmmmm ! » bien sentis, les yeux dans les airs et la langue sur les lèvres,  le moelleux un peu humide, le sel éclatant sur la langue à la première croquée, et bien sûr le divin couic-couic… more »

Lire la suite

Une minicentrale à Val-Jalbert : pourquoi?

Une minicentrale à Val-Jalbert : pourquoi?

Le gouvernement Marois a probablement pris sa pire décision jusqu’à maintenant en donnant le feu vert à la minicentrale sur la rivière Ouiatchouan au village historique de Val-Jalbert. La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, avait refusé de se positionner sur le sujet il y a un mois et le ministre de l’Environnement, Daniel Breton, vient de quitter ses fonctions : est-ce vraiment une décision éclairée de la part de la Première ministre? Tout d’abord, il faudrait qu’on sache exactement quel est l’objectif de cette centrale. On produit déjà énormément d’électricité more »

Lire la suite