La fois où il s’est rien passé, mais que j’ai vu Rome Romeo

 

Rome Romeo  et Solids | Sous-Bois, Chicoutimi – Soft review du samedi 1er juin 2012

Ça fait un bout que j’écoute en boucle le nouveau Rome Romeo sur Bandcamp. J’ai eu le temps de m’adapter à ce son, où je n’ai pas envie de mettre une étiquette, ça arrive. De toute façon, tu vas aller cliquer là pareil : romeromeo.bandcamp.com/). Faque, depuis une couple de semaines, j’ai eu le temps d’assimiler ces quelques refrains, qui sont devenus, au fil de jours, une full obsession. Afin de mettre une image sur la musique, je me rends au concert au Sous-Bois. J’aime ça entrer au Sous-Bois, descendre les marches pis entrevoir Moe assis à son genre de pupitre d’école. J’aime ça quand il m’étampe, avec le sourire, une entrée sur la main pis un gros bec sur la joue. J’me sens chez eux. Donc, chez nous. Cette fois, je suis arrivée vers 22h30. Mais bon,  j’ai manqué la première partie (solids.bandcamp.com/) parce que j’ai préalablement fumé deux, trois longues cigarettes dehors pour déstresser ma hâte. SOLIDS c’est un duo qui, selon les gens avec qui j’ai fumé,  joue fort et solide. Mais surtout très fort.

Bon, au sous-sol, il y a peu de gens et c’est parfait comme ça. Ça veut dire qu’on attend juste trois secondes pour acheter une bière, pis trois secondes aux toilettes pour la pisser après. Il fait noir. La formule intime pour Rome Romeo, ça marche bien avec eux, je pense. Les deux bands ont full de marchandise à vendre. Du beau beau graphisme sur chaque objet. J’emprunte quelques dollars pour acheter le vinyle du dit groupe tant attendu. Ah pis, je décide de l’acheter après le concert. Je n’ai pas envie de trainer cette précieuse galette toute la soirée, même si je sais que je vais rester tranquille (je conduis et je n’ai pas le goût de dormir dans mon char). Le show commence. La fille-qui-chante est grande/mince, les cheveux courts et projette une voix sublime. Je le savais déjà. Un genre de talent vocal qui fait du bien (des fois, les nymphettes, on se tanne un peu). Là-dedans, il y a aussi un ex-Psycho Riders qui n’a pas perdu pas ses habitudes, soit en se mettant à genoux ou sur le dos, pour cracher quelques bruits de guitare. Entre les deux synthés, le bassiste nous pointe avec son lourd instrument pour nous mitrailler des notes. Pornographique toi-même ! Il ne me pointe pas moi parce que je suis assise, gentille et sage, sur le rebord gauche de la salle. Ça me permet d’observer la place et de ne pas me sentir obligée de bouger les pieds, mais juste les doigts contre mon verre. Je ne chante pas les paroles que je connais par cœur. Ça me gêne. Je n’ai pas avalé assez de Jager. Je ne sais pas si c’est moi, mais la scène semble trop petite pour eux. Ils vont finir par s’assommer avec leurs instruments ou se frencher. Super. Cette chorégraphie de proximité fait lever les émotions du mince public attentif, ébloui par la chanteuse pis sa présence. Officiel. Si j’avais des crayons, je ferais son portrait avec du gris, du noir et du orange fluo.

C’est curieux de savoir que quelques Rome Romeo surfaient avant du côté de la scène punk/punk. (youtube.com/watch?v=7bPhRQp6TbE). On le sent encore. Un bagage nécessaire qui enlève tout le côté commercial qu’on pourrait leur coller. Comme d’habitude, le public semble se réchauffer à la fin. C’est proportionnel à la vente de bière. Sans le vouloir, les gens bloquent le seul petit escalier de sortie où le band peut descendre. Cette barricade provoque un petit malaise et un rappel qui fait remonter le band pour un dernier cover des Kinks. Une version bien à eux de Stranger. Magique. Quand j’ai eu mon vinyle, tout le monde est parti. Sauf cette nouvelle amie qui m’a payé un Jager parce que j’ai eu un nouveau job. J’adore ça. Je suis restée un peu plus longtemps dehors, parce qu’il y avait un beau p’tit mec dont j’ai cherché l’identité sur Facebook le lendemain. C’est plutôt l’amie du shooter de Jager qui m’a fait une requête. Je vais rester plus tard la prochaine fois.

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire