Prologue

 

Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, rien de plus nécessaire que le théâtre.

                              Louis Jouvet

 

Stand-by

Stand-by 60 minutes.Tout est prêt. Depuis hier, de toute façon, tout est prêt. La générale était un brin boiteuse, mais tout est prêt. (Mauvaise générale… Bonne première…) Comédiens, décor, mise en scène, son, éclairage, technique. Tout est prêt. Un va-et-vient incessant de la salle aux loges confirme que chacun vérifie qu’il n’a rien oublié… Dans les loges, ça fourmille. Fait chaud. Maquillage, coiffure, fixatif, perruques, costumes. Tout sera prêt à temps. On a soif. On a le cœur qui bat la chamade, maux de ventre, envie de vomir, trou de mémoire, envie de pleurer. Stand-by 30. Faut faire silence. Prendre un temps pour soi. Certains vont fumer, les autres répètent leur texte. L’assistante distribue des bouteilles d’eau. Stand-by 15. Un grand câlin collectif : on s’tape dans l’dos, on s’aime, on s’encourage. Fébrile. On entend des voix de plus en plus fortes de l’autre côté des portes. Ouf… Y’a du monde ! Stand-by 10. Dernier pipi. Eau. Brosser les dents. « Tout le monde est prêt ? A fermé son cellulaire ? À moins cinq, on ouvre. » Stand-by 7. Tout le monde en place ! On entend  des «merde» fuser des quatre coins de la salle. Stand-by 5. Le public entre. Ça jase. Ça rit. On commente la scénographie. Matante Lucie dit bonjour à sa nièce sur scène qui ne répond pas. (Reste con-cen-trée.) Stand-by 1 minute. Les portes se ferment. Petite annonce. L’éclairage de la salle s’éteint progressivement et… Bon théâtre !

 

Du théâtre, l’été

Qui pense théâtre d’été espère une pièce où le rire participe à pigmenter une rocambolesque intrigue. L’été, au théâtre, on veut avoir du plaisir. Du gros «fun». Se divertir. L’humour, les quiproquos et les situations absurdes prévalent. Pas de prise de tête. Non. Pas de larmes. Non. Pas de gorge nouée en sortant de la représentation. Non. On veut s’amuser. Rigoler. Se faire tranquillement berner par un dénouement que l’on a bien vu arriver mais que l’on a réussi à oublier par excès de plaisir comique. L’été, la tragédie cède ses droits intellectuels à la comédie. Mais attention ! Qui dit rire facile ne doit pas tout de même mettre en péril les qualités intrinsèques d’un bon spectacle… Je serai aux aguets. Ma mission : voir, analyser, promouvoir et… Critiquer. Oui, vous avez bien lu, critiquer. Je me doute bien que cette tâche sera ardue et épineuse. Palpitante, aussi. « Osera-t-elle vraiment écrire ce qu’elle en pense ? » Oui. « A pas peur de s’faire barrer ? » Euh…Oui. Mais je critiquerai intelligemment et de façon constructive. On craint toujours qu’un mauvais commentaire dans les médias décourage les potentiels spectateurs… Rassurez-vous. Rangez les plumes et le goudron ! L’objectif n’est pas d’éloigner les spectateurs mais d’éveiller en eux cette curiosité qui les mènera jusqu’au théâtre.

En attendant cette première critique (La Marmite de Plaute du Théâtre 100 Masques), je vous propose un bref survol des spectacles de théâtre présentés au Saguenay-Lac-St-Jean cet été.

 

Chicoutimi

 

La Marmite

D’après une comédie antique de Plaute

Mise en scène d’Élaine Juteau

Théâtre 100 Masques

Du 5 au 28 juillet / 20 h (du jeudi au samedi)

Salle Murdock du Centre des arts et de la culture

Avec Isabelle Boivin, Cynthia Bouchard, Valérie Essiambre, Andrée-Anne Giguère, Émilie Gilbert-Gagnon et Marilyne Renaud

www.theatre100masques.blogspot.ca

 

Le Divan

Texte et mise en scène de Jimmy Doucet

Du 3 juillet au 22 août / 20h30 (les mardi et mercredi)

À la Pulperie, dans le Bâtiment 1912, accessible par le Jardin des Vestiges.

Avec Jimmy Doucet, Émilie Jean, Marc-André Perrier, Caroline Tremblay et Pierre Turcotte

www.pulperie.com

 

Jonquière

 

Le Oh ! Cabaret 2012

Collectif À Tour D’Rôle

Du 11 Juillet au 4 Août / 20h30 (du mercredi au samedi)

Café Théâtre Côté-Cour

www.cotecour.ca

Normandin

 

Parents à vie

Texte de Bruno Marquis / Mise en scène de Sylvie Coulombe

Troupe de théâtre Les Zanimés  ( Il fête leur 20 ans d’existence !)

Sur le site du camping de la Chute à l’Ours

Du 8 juillet au 7 août / 20h ( du dimanche au mardi )

Avec  Annie Marcil, Denis Bourgault, Nancy Trottier et Dominic Marcil

www.chutealours.com

Dolbeau-Mistassini / Ste-Jeanne-D’Arc / Péribonka

 

La route des mille et une histoires

Une création originale de Jimmy Doucet

Six parcours / six mises en espace / théâtre in situ

Du 5 juillet au 25 août / diverses heures / diverses dates / rendez-vous sur le site internet  www.millehistoires.com

 

Roberval

 

Le Théâtre Mic-Mac présente dans le cadre de la 58e Traversée internationale du Lac-St-Jean

Histoires de pauv’filles et drôles de dames

De la troupe Les Dieselles  (Bourg-en-Bresse, France)

D’après des textes de Rémi De Vos, Xavier Durringer, Lise Martin, Les Dieselles

Samedi et dimanche, 21 et 22 juillet /  20h

Salle Lionel-Villeneuve

www.theatremicmac.com

 

La Baie

 

La Fabuleuse Histoire d’un Royaume

Théâtre du Palais Municipal

www.fabuleuse.com

 

N’hésitez pas à m’écrire si j’oublie des événements…

Et j’accepte les invitations.

 

[email protected]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

5 thoughts on “Prologue

  1. Oui tu oublies des évènements! 🙂

    Les Dieselles, que recevra le Mic Mac bientôt, feront d’abord un passage au Saguenay (Chicoutimi, pour être plus précis), sur l’invitation du Théâtre 100 Masques, les 19 et 20 juillet qui viennent.

    Le Faux Coffre présentera, coup sur coup, le second épisode d’«Une parade avec Gilles» dans la première moitié du mois d’août suivi du «Roméo et Juliette de William Shakespeare», le troisième opus des Clowns noirs, dans la deuxième partie du même mois (à Jonquière, cette fois)…

    Puis il y aura, le 19 août (je cite de mémoire… je me trompe peut-être!) la soirée bénéfice du Théâtre CRI, «La Soirée des Masques».

    1. Mais bon. De quoi j’me mêle! 🙂

    2. Serge Potvin

      la soirée bénéfice du CRI se fera le 28 aout à la salle Pierrette-Gaudreault.

  2. Anick Martel

    Je sais Dario. En me rendant voir La Marmite ce soir… J’ai constaté ces oublis. Impardonnable. Je les ajoute au plus tard lundi. Promis. En même temps que ma critique.

  3. Anick Martel

    Tu te mêles de tes affaires, patron.:)

Répondre à Serge Potvin Annuler la réponse.