Pas de stress avec Duchesneau

Salut Jean,

Je vais t’avouer qu’aujourd’hui, je t’écris plus par solidarité que par envie. Ici à Alma, il fait très beau et chaud et sincèrement, comme je suis en congé, je vais faire ça vite. Disons que c’est un petit « coucou ».

Aussi, un ami à moi m’a confié ne pas avoir aimé ma lettre d’hier. Selon lui, j’aurais été trop familier avec toi. Alors sache que si c’est que tu as ressenti, je m’en excuse. Tu sais, en t’écrivant comme ça à tous les jours, on finit par avoir l’impression d’être si proche de toi.

Mais bon, je voulais prendre deux ou trois minutes pour te faire savoir que tu fais bien de ne pas trop t’inquiéter avec la candidature de Duchesneau à la CAQ. Tsé, à lire les médias, on croirait comprendre que ton gouvernement aurait des choses à se reprocher et même, que ça va brasser pour toi et tes collègues quand les audiences publiques vont reprendre à la mi-septembre pour la Commission Charbonneau.

Je l’ignore pour tes collègues mais pour ta part, je ne suis même pas inquiet pour toi. C’est pas mal évident que si quelqu’un avait quelque chose à se reprocher, tu n’aurais pas ordonné qu’il y ait une Commission d’enquête. Bon, c’est sûr qu’il y en a qui vont dire que vous avez pas mal pris votre temps avant de tout mettre en branle mais tsé, vous n’avez pas juste ça à faire au gouvernement.

Et le pire dans tout ça, c’est que si la Commission Charbonneau trouvait deux ou trois personnes qui ont fait des affaires croches, il y aurait encore des gens qui continueraient à chialer en disant que vous vous êtes arrangés pour faire porter le chapeau aux 2 ou 3 plus naïfs de votre gang pis bla bla bla…

Je vais être franc avec toi Jean, j’ai bien de l’admiration pour toi. Je suis fier de ton côté persévérant. Je connais beaucoup de gens qui auraient abandonné dès une première critique ou allusion de qui que ce soit. C’est quand même drôle parce qu’on dirait que les gens qui affirment des choses pas gentilles à ton sujet n’ont jamais pris le temps de lire le slogan du PLQ pour Québec 2012.

Me semble que tu n’as pas besoin d’un diplôme universitaire en littérature pour comprendre le sens de « Pour le Québec ».

Je le sais pertinemment que toutes les décisions que tu prends depuis que tu es premier ministre, c’est pour le Québec. Pis à ceux et celles qui voient des complots partout, surtout quand ils te voient avec Desmarais, c’est qu’ils n’ont jamais appris à te connaître. Le monde s’imagine que c’est parce qu’il est riche et puissant que tu le fréquentes. Ben voyons donc!

Je serais curieux de savoir combien de gens, parmi ces conspirationnistes, t’ont déjà invité à un souper ou à un mariage. Je suis même prêt à parier que personne ne l’a fait, même pas une seule fois. D’ailleurs, si je ne t’ai jamais encore invité à quoi que ce soit, c’est seulement parce que j’attends un moment qui en vaudra vraiment la peine. Je ne voudrais pas que tu te déplaces pour un simple barbecue. Par exemple, je m’arrangerais au moins pour qu’il y ait une discomobile. Genre Jell-o Musique.

Sur ce, passe une belle fin de samedi!

À demain Jean!

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire