Le sacrifice de Gabriel Nadeau-Dubois

Le sacrifice de Gabriel Nadeau-Dubois

Au moment où j’écris ces lignes, Gabriel Nadeau-Dubois n’est plus représentant de la CLASSE, la plupart des Cégeps ont voté pour la reprise des cours et bon nombre de journalistes et savants chroniqueurs claironnent la fin du mouvement étudiant.

Pourtant, je ne suis pas inquiet pour la suite des choses.

Non pas que je sois devenu indifférent aux enjeux de la lutte étudiante, au contraire, je les ai plus à cœur que jamais, mais la sérénité me gagne en songeant que le piège tendu par Jean Charest est en passe de se refermer sur lui.

Et je repense à cette scène qui m’avait tant marqué lorsque, à l’âge de six ans, mon père m’avait amené voir Star Wars au Ciné-Parc de Saint-Hilaire. Celle où Ben Kenobi affronte Darth Vader et lui lance : « Tu ne peux pas gagner : si tu me terrasses, je deviendrai bien plus puissant que tu ne pourrais jamais l’imaginer. »

Je n’avais pas compris le sens de cette réplique et j’avais l’impression que Kenobi s’était stupidement laissé abattre.

Je n’avais pas compris (je ne pouvais pas comprendre avant d’avoir vu la suite en fait) le sens de ce sacrifice, et quand j’essayais d’en imaginer les conséquences possibles, rien de bon ne me semblait pouvoir sortir de cette catastrophe.

On aura beau se perdre en conjectures sur le sens à donner à la démission de Gabriel Nadeau-Dubois (était-il épuisé ? s’agit-il d’un repli stratégique ? est-ce une victoire pour les Libéraux?), sur l’impact que sa décision a pu avoir sur les votes de reconduction de cette semaine, aucune interprétation ne saurait circonscrire tout à fait la portée symbolique de l’acte. Et les motivations réelles de GND m’intéressent moins que la récupération qu’on en fait déjà, certains trouvant à s’en réjouir, et d’autres à s’en mortifier.

Voici, pour mon humble part, le sens que je choisis de donner à cette démission : Gabriel Nadeau-Dubois ne s’est pas laissé abattre, il s’est sacrifié. En refusant d’affronter Charest dans l’arène électorale, en faisant mine de s’effacer devant lui, il le prive du triomphe espéré et montre une voie possible aux autres. Sans antagonistes pour exacerber la peur, le gouvernement ne peut plus instrumentaliser l’opinion publique contre la « menace » de la rue.

Tout ça pour ça ? Tous ces affronts, ces fumisteries et ces coups de matraques ont-ils été subis pour rien ? Que reste-t-il à espérer alors que tout le monde semble vouloir retourner sagement en classe?

Rien n’est perdu, au contraire, mais il faudra patienter un peu pour connaître la suite, et il se peut que le gouvernement contre-attaque avant le retour en force de la contestation. On sait déjà cependant que chaque citoyen sensibilisé aux injustices sociales et à la mauvaise foi des médias de masse par cette grève historique représente un gain précieux pour la suite du combat. J’ai confiance en l’intelligence collective du mouvement : il vient de prouver une fois de plus sa perspicacité et sa hauteur de vue.

On aurait tort, par ailleurs, de penser que l’issue de la crise sera scellée par les élections. Car nous en sommes à un point de la révolte où même une victoire des Libéraux ne saurait être considérée comme une défaite. On s’enfoncerait certainement plus loin encore dans l’ignominie, mais c’est peut-être ce qu’il faut pour éveiller le plus grand nombre aux périls des politiques obscures de ce gouvernement. Voilà d’ailleurs pourquoi j’entends voter selon ma conscience et sans me soucier des choix « stratégiques ».

Si le gouvernement pense pouvoir terrasser le mouvement par le biais d’une loi infâme et d’une élection pseudo référendaire sur la crise étudiante, c’est qu’il n’a pas compris la nature du phénomène auquel il est confronté. La grève est étudiante, mais la lutte est populaire (j’allais écrire « galactique », mais il ne faut pas trop étirer la métaphore).

Et si Star Wars a enseigné une chose à l’enfant que j’étais, et que je redeviens volontiers à présent que je revois la saga avec mes propres enfants, c’est bien que le fantôme d’un homme est souvent plus à craindre que son incarnation vivante.

 

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

14 thoughts on “Le sacrifice de Gabriel Nadeau-Dubois

    1. Luc Vaillancourt

      Merci du compliment. 🙂

  1. Thibaud de La Marnierre

    « Ah, qu’en termes galants ces choses-là sont mises. » Poquelin.

    1. Luc Vaillancourt

      Mais je me sens plus d’affinités avec Philinte qu’Alceste…

  2. et en plus, on est prêt …. plus que jamais pour la prochaine moment dans cette lutte qui arriveras bientôt …. dans une cinèma près de nous … c’est a dire, dans une rue près de nous.

  3. Déjà que les médias y ont perdu beaucoup de crédibilité dans cette histoire, c’est une grande victoire. Et cela nous aura permis au passage de faire tomber les masques, de voir entre autre le vrai visage de certains chroniqueurs…

    1. Luc Vaillancourt

      Tu as contribué pour beaucoup à cet effort de guerre. Merci pour ton travail et pour les partages d’infos.

  4. Beaucoup de monde on fait bouger les choses en très peu de temps (6 mois c’est rien)… si nous avions réussi tout de suite… je me serais méfié… on a gagné des batailles… mais la guerre d’idées est loin d’être terminée! Beaucoup l’on dit : Le printemps n’était qu’un commencement… NOUS réussirons à petit et grand coups de PATIENCE… et de CRÉATIVITÉ. La victoire ne sera que meilleure.

    1. Luc Vaillancourt

      Je suis bien d’accord.

  5. RICHARD

    MON DIEU QUE C’EST VRAI! JE CROIS QUE NOUS AVONS ASSISTÉ JUSQU’A PRÉSENT AUX PREMIÈRES MANCHES DU COMBAT. EN TOUT CAS, JE L’ESPERE DE TOUT COEUR! Y FAUT QUE ÇA CHANGE ICI AU QUÉBEC. À SUIVRE DANS LE PROCHAIN ÉPISODE ….

  6. david r

    bonjours dsl pour mon francais qui nest pas parfait mais javait envie de partager certainne chose en lisent votre article…je croix que pour le momment les etudien on voullue faire une sorte de treve envue des elections mais la suite des chose va se passer au election et je croix que si le partie liberal revient au pouvoir aprets cest élection sa va exploser et je souhaite que tous sa en arrive pas la mais seule les élection nous le confirmeras en suite le prochain gouvernement va avoire toute une job quand il va de voire aller sassire avec les comiter etudien une autre chose qui peut tous refaire exploser jai participer moi maime a plusieur manifestation jai vecue certainne chose durent cest manifestation et vue des choses assée dévastatrice pour les yeux disons sa comme sa…..et se que sa la aprit a la majoriter de la societer cest quil etais permie de rêver a un monde meilleure…et jespere que le monde quelle que penser confondue sure le sujet vont continuer a croire en leurs rêve je pourrais en ecrire bien plus longt mais je crois que vous avez comprit le sence de tous se commentaire et merci pour cette belle article au plésire de vous relire

    1. Joël Martel

      Effectivement, ton français ferait rougir d’envie Gran Talen.
      🙂

  7. Texte très juste et très serein.

Laisser un commentaire