Ils ne font même plus semblant

Ils ne font même plus semblant

Les trois face-à-face diffusés par TVA auront servi au moins à une chose: rendre manifeste le parti pris idéologique de la boîte et le déficit de crédibilité qui en découle. Je ne parle pas du travail de Pierre Bruneau, tout à fait correct dans les circonstances, ou de celui de Sophie Thibault, qui doit s’accommoder des collaborateurs qu’on lui assigne, non, je pense plutôt au cadre du débat et aux commentateurs chargés d’interpréter les joutes oratoires.

Bien sûr, TVA a pris soin d’inviter systématiquement deux représentants de chaque parti pour commenter les échanges, mais lorsqu’on emploie par ailleurs Jean Lapierre, Mario Dumont, Mathieu Bock-Côté et Richard Martineau à titre d’analystes, comment peut-on prétendre même à un semblant d’objectivité et de jugement équilibré?

Certes, il s’agit d’employés de Québecor qui sont tous déjà sur le « payroll » et c’est bien commode, mais quel manquement grave à l’éthique journalistique et au devoir d’objectivité! Il ne s’agit pas de commenter une série finale de la coupe Stanley, en quel cas un gérant d’estrade en vaut bien un autre, mais d’éclairer un choix crucial pour l’avenir de la collectivité.

Qui peut ignorer les allégeances très nettes aux valeurs conservatrices des uns et des autres? Comment s’attendre à autre chose d’eux qu’une interprétation favorable au candidat le plus à droite du spectre politique, en l’occurrence François Legault?

Le choix de ces analystes n’est pas innocent, pas plus que ne l’était celui d’exclure Option Nationale de l’horizon des débats. Il s’agit d’encadrer la réflexion des téléspectateurs et d’influencer leur perception des échanges de manière à construire une trame narrative: Jean Charest est l’homme du passé, Pauline Marois semblait courir vers la victoire, mais elle a échappé le ballon, et c’est bien sûr François Legault qui l’a ramassé.  Ce dernier aurait eu beau se planter de manière flagrante (et à mon sens, il l’a fait en insultant l’intelligence des souverainistes), on trouvera toujours le moyen de lui concéder la victoire. C’était scénarisé d’avance. Ça ne suffira pas pour convaincre tout le monde, mais il s’agit surtout pour les spin doctors de séduire les indécis.

Et comme si le travail de sape des analystes ne suffisait pas, les journalistes en ont rajouté dans la conférence de presse qui a suivi le débat de mercredi en jouant les imbéciles, réclamant des précisions auprès de Pauline Marois sur cette question du référendum d’initiative populaire, comme si le concept faisait mystère, afin de pouvoir fabriquer la nouvelle du lendemain. Elle a eu raison de s’impatienter, mais il n’est pas permis à un membre de la classe politique d’aller plus loin et de dénoncer la mauvaise foi des journalistes. Il faut jouer le jeu et faire semblant.

Faire semblant que la presse est libre.

Faire semblant que la démocratie fonctionne.

Faire semblant que c’est le peuple qui décide.

Mais à TVA, on ne se donne même plus la peine de faire semblant. On assume sans vergogne ses parti pris et on invite tous les chroniqueurs de Québécor à mousser la candidature du choix par défaut, l’autre s’étant disqualifié lui-même en pariant à tort sur une reprise des hostilités avec les étudiants grévistes dans l’espoir de consolider le vote de droite et d’être reporté au pouvoir.

Il semble par ailleurs que TVA n’est pas seule à avoir largué Charest au profit de Legault.  Il suffit pour s’en convaincre de lire les éditoriaux d’André Pratte ces jours-ci. Certes, quand il prétend que l’on peut déclarer deux vainqueurs au terme de tous ces débats, Françoise David et François Legault, on se dit qu’il fait preuve, pour une rare fois, d’un minimum d’objectivité. Il n’en est rien cependant: la reconnaissance de l’excellente performance de la représentante de Québec Solidaire dans l’esprit machiavélique de l’éditorialiste en chef de La Presse vise d’abord à confondre et à diviser la gauche pour favoriser l’élection d’un gouvernement caquiste.

Vous n’êtes pas tannés, vous, qu’on nous prenne pour des caves?

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

28 thoughts on “Ils ne font même plus semblant

  1. J’avoue ne pas avoir regardé les débats à TVA. Sans ON et QS pour moi il n’y avait pas vraiment d’intérêt…

    Que le « Show » soit organisé d’avance et les commentaires orientés ne me surprend pas, je trouve ça profondément triste et déprimant…
    Les arguments rapportés par les médias semblaient à ras de terre, particulièrement de la part de Charest et Legault…

    Je ne comprend même pas en quoi l’intention de faire un référendum puisse être un argument contre un futur gouvernement!!!
    Un référendum est en soi un exercice démocratique de consultation du peuple et ça me semble hautement préférable à des lois « facistes » du genre de la loi 12!!!

    Merci de le dénoncer, on ne le dénoncera jamais assez!!!
    Et oui, je suis profondément tannée et écoeurée qu’on nous prennent pour des imbéciles!!!

    1. Luc Vaillancourt

      Merci du commentaire. Nous sommes au moins deux.

      1. Mathieu Turcot

        Je confirme que nous sommes au moins trois !

        Merci pour l’article qui est très pertinent et d’actualité, quoi que diviser pour mieux régner est vieux comme le monde.

  2. Bonjour. Très bon article.

    Vous dites que Legault aurait eu beau se planter de manière flagrante en insultant l’intelligence des souverainistes. N’ayant pas regarder les débats à TVA, sachant d’avance que les dés étaient pipés, j’aimerais s.v.p. avoir plus de détails sur ce « plantage » de Legault. Merci.

    1. Luc Vaillancourt

      Ce n’est pas très habile de la part de Legault d’assimiler les souverainistes à des caribous affolés, susceptibles de se précipiter vers leur propre perte. C’est aussi très vexant de prétendre qu’ils puissent être dupes des manigances que l’on prête à Pauline Marois. Enfin, un ancien souverainiste pressé devrait s’abstenir de brandir le spectre du référendum pour gagner des voix, sous peine de ridicule.

  3. Jean-Marc Bertrand

    À ma connaissance, Mario Dumont est sur le « payroll » de la famille Rémillard à canal V et celui de Cogéco au 98,5FM. Mais comme ancien chef de L’ADQ, et tout à fait à droite, sa présence sur de plateau de TVA était pour PKP tout à fait souh
    aitable…Mathieu Bock-Côté a beau être sur la liste de paie du conjoint de Julie Snider, ce sociologue est un souvenainiste avoué et vibre totalement pour la gauche socialiste! Disons cependant, qu’il a eu la parole coupé à plusieurs reprises…

    1. Luc Vaillancourt

      Je vous l’annonce en primeur: Mario Dumont sera à la barre d’une toute nouvelle émission d’actualité à LCN cet automne… http://www.quebecor.com/fr/comm/mario-dumont-%C3%A0-lcn-cet-automne-%C3%A0-la-barre-dune-toute-nouvelle-%C3%A9mission-dactualit%C3%A9s-et-dopinions .

      Quant à Mathieu Bock-Côté, on peut être de droite et souverainiste, l’un n’excluant pas l’autre: http://www.spiralemagazine.com/parutions/241/textes/actualites.html

    2. « Mathieu Bock-Côté (…) vibre totalement pour la gauche socialiste! »

  4. Paco Lebel

    95% d’accord avec tt ce que vous écrivez. Par contre, je trouve que journalistes ont néanmoins bien fait de cuisiner Marois sur #RIP. À mes yeux elle a gaffé big time sur celle là, Josée Legault et #RDI ont clairement démontrée qu’elle bullshitait ses militants et les citoyens en donnant l’illusion que c’était exécutoire au lieu d’une pétition insignifiante 🙂

    1. Luc Vaillancourt

      95%? Je peux vivre avec ça. 🙂

  5. Et VLAN dans les dents pour les RIP. C’est ce qu’on écrivait autrefois sur les tombes n’est-ce pas ? Requiescant In Pacis : qu’ils reposent en paix.

  6. Accuser André Pratte de faire l’éloge de Françoise David dans le but de diviser la gauche… ça me semble un peu fort. Si Pauline et son vieux parti ne livre pas la marchandise, l’opinion public sans suit, sans trop avoir recours à l’influence médiatique.

    Diviser la gauche, je trouve ça un peu fort aussi… et si le PQ n’était plus la gauche d’aujourd’hui? Et si un gouvernement CAQiste était élu face à une opposition regroupant trois partis de « gauche » de 45-50%?

    1. Luc Vaillancourt

      Vous avez bien raison de remettre en cause l’appartenance du PQ à la gauche. Mais à défaut de beurre, l’électeur moyen se contentera de margarine. Quant à André Pratte, il s’agit de souligner ici que de faire l’éloge de Françoise David dans les pages de La Presse sert au moins deux visées: paraître magnanime et objectif devant l’adversaire et faire une fausse concession à l’avantage de la position (et du candidat) que l’on défend.

    2. Lévesque avait compris dès le commencement du PQ qu’on ne pouvait simplement pas bâtir un pays avec la gauche. Ainsi, le PQ n’a jamais prétendu être un parti de gauche, mais une coalition de tous les horizons dans le but d’atteindre la souveraineté. Cela a toujours inclus une certaine mouvance de droite nationaliste, qui a à coeur la souveraineté, d’une façon différente de la gauche nationaliste mais en partageant ultimement le même but.

  7. alex

    Moi je suis 100/100 d’accord avec toi Luc.. Ca parait que tu a une vision perçante sur la situation. Dommage que 80/100 des vieux qui sont la majorité n’écoute que les médias de masse pour s’informer et que les journalistes des médias de masses sont totalement vendu a la droite sinon ils n’auraient tout simplement pas été engagé.. Et c’est clair que c’est parfait pour la droite si QS gagne des sièges.. Il vont avoir un gouvernement minoritaire avec l’appui du PLQ et donc, majoritaire.. et la gauche va encore être baisé..tout ça a cause du fucking PQ qui a pas voulu de front uni gang de vieux égocentrique arrogant..

  8. Pierrette Boulianne

    Félicitations. En effet, vraiment tannée et découragée.
    Tout peut arriver le 4 septembre. N’oublions pas que le NPD est passé de 1 à 59 députés.
    Legault vient d’annoncer un balayage à Québec. Les fonctionnaires ont voté massivement pour le NON en 1980 et 1995, ayant peur de perdre leur emploi et ils voteront CAQ???
    C’est à n’y rien comprendre.
    C’est clair qu’on met du bois dans les roues de Pauline Marois. Je crois que l’on ne la mérite pas, elle est trop qualifiée et trop honnête.
    Nous sommes de vrais colonisés et les médias contrôlés nous manipulent.
    Merci monsieur Vaillancourt.
    Pierrette Boulianne,
    Alma, Lac St-Jean.

    1. Alex

      Le fait est que la population de Québec est particulièrement conformiste… en plus d’être de plus en plus à droite.

      Avant toute chose ils ont peur du changement (parce que tout le monde sait que « faut que ca change » c’est pas beaucoup plus que du marketing) et si on ajoute l’influence des médias télévisés et de presque toutes les radios de Québec un balayage de ne serait pas si étonnant…

      Alexandre
      Québec

  9. Catherine

    Je crois que c’est la première fois qu’un média appuie de manière aussi évidente un parti politique dans une campagne. Nous avons donc l’occasion de vérifier si Quebecor sera capable de gagner ces élections là. Accorde-t-on trop d’importance au pouvoir médiatique ? Nous le saurons le 4 septembre.

  10. Quand on pense que TVA a non seulement refusé d’inclure Francoise David dans les face-à-faces, mais a également refusé de vendre de la pub à QS pendant ces mêmes face-à-faces, il me semble clair qu’ils ont décidé que l’électeur moyen devait voter pour un des 3 partis présentés, sans tenir compte des autres options proposées. Déficit de crédibilité est peu dire. Manque flagrant d’objectivité et de rigueur. Ca saute aux yeux. En effet, ils ne font plus semblants.. Naivement, peut-être, j’ose espérer que les gens verront clair dans leur jeu. J’ose espérer que TVA ne gagnera pas les élections. Et la pub, annoncant les fameux face-à-faces, qui dit  »..pour vous aider à faire VOTRE choix.. » , comme s’il n’y avait que ça .. C’est pas de la fausse représentation ça? Je m’interroge vraiment sur la légalité de leurs actes…

  11. Je n’ai pas regardé les débats étant donné qu’on avait exclu ON et QS à TVA, mais à lire les commentaires sur Twitter, les couteaux volaient très bas, donc je n’ai rien manqué du tout en me sauvant de ce pénible moment.

    Effectivement je suis plus que tanné qu’on nous prennent pour des cons, mais que voulez-vous, c’est plein qui écoutent TVA et qui vont se laisser manipuler, et PKP le sait très bien. On a malheureusement le gouvernement qu’on mérite.

    J’écoutais tantôt un débat des candidats avec J.M Aussant dans Nicolet-Bécancour à CKBN, et laissez-moi vous dire que c’était beaucoup plus intéressant et civilisé qu’à la télé. Ils devraient en prendre exemple. Souvent à vouloir épater la galerie ont passe à coté de l’essentiel. Et ici c’était de faire connaitre ses idées et en débattre respectueusement, et non pas laver son linge sale en famille. Finalement quelqu’un qui attendait ce moment pour faire un choix en sortait encore plus mélangé et découragé de la politique, sans compté qu’on ne leur proposait pas toutes les options possibles en excluant les deux autres partis qui méritaient amplement d’être présent.

    Après on se demande pourquoi les jeunes ne vont pas voter. Il faudrait p-e par commencer par rendre le concept plus intéressant et les inclure dans les débats, là on a à peine effleuré l’éducation, comme si le printemps érable n’avait jamais eu lieu. Pas fort!!!

  12. Damien Girard

    Quand j’ai vu Lapierre demander à des gens au DIX30 pour qui ils allaient voter et que tous ont répondu CAQ, j’en suite tout de suite arrivé à la même conclusion : PKP cherche à mettre le parti de L’égo au pouvoir! C’est tellement gros, que même le CRTC ne pourrait le nier.

  13. C’est ce que l’on appelle de la démocrosserie.

    Excellent texte. (:

    1. Pierrette Boulianne

      Monsieur Marc Savard,
      J’aime beaucoup votre nouveau mot de la langue québécoise. Mon mari, après le débat de Pauline Marois et François Legault, quand il a entendu les quatre commentateurs: Lapierre, Dumont, Buck-Côté et Martineau, il est allé se coucher fâché et en disant: «bande de crosseurs»!

  14. […] ne font même plus semblant / Luc Vaillancourt http://www.gg.gg/hi5 « Vous n’êtes pas tannés qu’on nous prenne pour des […]

  15. Isabelle Larrivée

    Luc, merci, encore une fois, pour cette analyse éclairée. Je n’ai suivi que le premier débat, à quatre. Je n’avais ni la patience, ni le courage de m’infliger les querelles et la mésintelligence de partis dans lesquels je ne crois pas de toute façon. J’aimerais tout de même ajouter un peu, vraiment très peu, à ton analyse en faisant une simple observation d’ordre orthographique, mais qui a une signification singulière : il y a quelques années, Québécor est devenu Quebecor. S’anglo-saxoniser est ici une goutte d’eau fait partie des stratégies mondialistes à l’ordre du jour du néolibéralisme… ou peut-être est-ce le contraire…

    1. Luc Vaillancourt

      Merci, Isabelle, pour cette suggestion très pertinente.

  16. frederic mercier

    Oui il faudrait déposer une plainte au CRTC.
    Je l’ai déjà fait (moi et d’autres) pour une émission radio et elle a quitté les ondes quelque temps après.

  17. Care

    Quebecor indeed!! Vous avez vu à Sun Media ce qu’ils ont fait avec le débat entre Pauline et Charest? Ils ont embauchés 2 « traducteurs » visiblement attardés mentalement (et ça c’est chien pour les personnes ayant une déficience mentale) pour faire le doublage des deux politiciens. C’était GRO-tesque.

    http://www.petitpetitgamin.com/2012/08/21/le-face-a-face-marois-charest-double-en-anglais-sur-sun-news/

Laisser un commentaire