Louis-Jean Cormier – Premier album pour un récipiendaire du Prix Polaris!

Louis-Jean Cormier – Premier album pour un récipiendaire du Prix Polaris!

Après un an et demi d’absence musicale au sein du groupe Karkwa, Louis-Jean Cormier présente Le treizième étage le 18 septembre prochain. Il s’agit de son premier album solo, lui qui a généralement fait de la musique en groupe.

Cette nouvelle aventure pour Cormier a commencé suite à un pacte qu’il a fait avec Jim Corcoran, un soir de « brosse ». Il s’est mis à écrire des chansons très pop dans le but de les vendre à d’autres. Trop attaché à ces chansons, il voulait les garder pour lui, c’est là qu’a commencé à naître Le treizième étage. Il s’est ensuite entouré de nouveaux acolytes autant pour les textes que la musique. En ce qui a trait aux textes, Daniel Beaumont, qui a entre autres collaboré avec Tricot Machine, a participé à la création de ceux-ci. Pour la musique, Louis-Jean Cormier s’est entouré d’une équipe de quatre personnes, Marc-André Larocque (batterie), Guillaume Chartrain (basse), Simon Pedneault (guitare) aussi guitariste pour le groupe Who are you, et Adèle Trottier-Rivard (voix et percussions). Et oui, c’est bien le même Rivard que dans Michel Rivard puisque madame Trottier-Rivard est la fille de l’auteur-compositeur-interprète.

Louis-Jean Cormier confie sur sa page Facebook que, entouré de tout ce beau monde, il « arrange des chansons un peu plus folks et terre-à-terre dans un enrobage qui [le] stimule au plus haut point. » On entend, sur Le treizième étage, un son qui s’apparente à Karkwa, mais tout de même un son assumé de Louis-Jean Cormier, qui se reconnaîtrait probablement sur un prochain album. Assez assumé, d’après moi, pour qu’il reste semblable, qu’il change ses collaborateurs ou non. Pour ce qui est du rapprochement avec Karkwa, cela s’entend parce que tous deux font dans le rock indépendant, avec des tonalités plus près de Radiohead dans le cas de Louis-Jean Cormier en solo. La guitare sur « La Cassette », pièce qui ouvre l’album, est particulièrement éloquente à ce sujet, puisqu’elle ressemble étrangement à « Paranoid Android » de l’album OK Computer.

Bref, un son nouveau pour Louis-Jean Cormier qui, selon moi, quoique j’aimerais bien le revoir avec Karkwa pour d’autres albums, devrait récidiver avec un deuxième album solo. Vu la qualité de ce premier, on peut s’attendre à un autre très bon album doux pour nos oreilles pour le deuxième!

Espace.mu vous permet d’écouter Le treizième étage avant sa sortie.

 

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire