Le mépris

Le mépris

La Sainte Famille est un réseau de chroniqueurs ayant pour métier de saturer l’espace médiatique québécois avec une idéologie de droite. L’idéologie n’est pas d’abord dans leur pensée de droite, elle est dans leur pensée elle-même. Elle est dans leur manière. À travers le financement de la caisse de dépôt et des subventions massives, La Sainte Famille utilise des fonds publics afin de prôner le rétrécissement de l’État. Cette contradiction est insupportable. La Sainte Famille s’est retirée d’un conseil de presse de toute manière impuissant. Par conséquent, elle n’est soumise more »

Lire la suite

90 heures de résistance (fin)

90 heures de résistance (fin)

Un voyage au cœur d’une résistance qui se tricote à travers les comptines des mères, les histoires des pères et les jeux des enfants. Un voyage au cœur d’une mémoire qui cherche ses traces à travers celles des orignaux égarés dans les coupes à blanc. Jour 4 Autrefois, les Atikamekw faisaient commerce avec les Pekuakamilnuatsh (ceux qu’on nomme les Montagnais de Pointe-Bleue) à l’est, les Anishnabekw (ceux qu’on nomme les Algonquins) à l’ouest, les Wabanakis (ceux qu’on nomme Abénakis) au sud. Et, au nord, ils frayaient avec les Eeyou Istshee, more »

Lire la suite

Le retour du Mazz Jazz Quintet: Sonja Mazerolle au sommet de son art

Le retour du Mazz Jazz Quintet: Sonja Mazerolle au sommet de son art

Je connais bien Sonja Mazerolle. En fait, c’est ma grande amie, depuis au moins quinze ans. Nous partageons énormément de choses. L’une d’elles est l’amour de la musique. Les chansons, le jazz, toute la musique. Au fil des ans nous avons souvent partagé nos découvertes et nos coups de coeur. Mais Sonja a quelque chose que je n’ai pas. Elle chante. Et sacrément bien. Titulaire d’un D.E.C. en musique du collège d’Alma et professeure de chant en cours privés, puis depuis quelques mois à la polyvalente de Normandin, elle roule more »

Lire la suite

Jean-Pierre Issenhuth de Laval Ouest – Écrivain/lecteur de l’ombre

Jean-Pierre Issenhuth de Laval Ouest – Écrivain/lecteur de l’ombre

La poésie naît de la privation Cesare Pavese, Le métier de vivre, 1958   J’attendais le dernier livre de Jean-Pierre Issenhuth avec beaucoup d’intérêt. C’était vraiment son dernier puisqu’il avait rendu l’âme en juin 2011. Moi qui ne connaissait pas l’existence de cet auteur d’ici avant qu’un poète/critique/ami, Maxime Catellier, lui consacre à sa mort un papier élogieux sur son blogue Mes biscuits préférés. Le même Catellier signe maintenant la chronique poésie dans la revue Liberté, nouvelle mouture. J’avais lu, en attendant, le numéro spécial de la même revue (janvier more »

Lire la suite

90 heures de résistance (3)

90 heures de résistance (3)

Voyage au cœur d’une résistance qui se tricote à travers les comptines des mères, les histoires des pères et les jeux des enfants. Voyage au cœur d’une mémoire qui cherche ses traces à travers celles des orignaux égarés dans les coupes à blanc.  Jour 3  Au réveil, la neige. Il y aura des traces, nous pourrons plus facilement trouver où mettre les collets. Le matin toute l’histoire de la nuit est écrite dans la neige. Nous n’irons pas chasser la perdrix cependant, les  hommes sont partis avec tous les fusils… more »

Lire la suite

Un libéral et un PLQuiste, la différence

Un libéral et un PLQuiste, la différence

Jean Cournoyer, un libéral de longue date s’est distancé du Parti libéral du Québec lors de son passage à Tout le monde en parler, hier. Il s’est entre autres positionné pour la gratuité scolaire et pour la fermeture de Gentilly-2, deux mesures contre lesquelles le PLQ s’oppose. Pourquoi tant de différences entre les PLQuistes et Jean Cournoyer, un libéral? Le mot libéral a-t-il une définition si large ou est-il utiliser à mauvais escient? Il est vrai que  le libéralisme est aujourd’hui une idéologie de centre, donc qu’il est large. Il more »

Lire la suite

90 heures de résistance (2)

90 heures de résistance (2)

Voyage au cœur d’une résistance qui se tricote à travers les comptines des mères, les histoires des pères et les jeux des enfants. Voyage au cœur d’une mémoire qui cherche ses traces à travers celles des orignaux égarés dans les coupes à blanc. Jour 2 Ce sont bien sûr les pas des petites filles qui m’ont réveillée. Sarah m’a installée dans la « salle de jeux », au sous-sol.  J’ai dormi d’un sommeil de plomb, malgré la fenêtre cassée du soupirail. Mon amie attend l’intervention du conseil de bande qui, lui, attend more »

Lire la suite

Virginie Brunelle, femme-violon

Virginie Brunelle, femme-violon

«On pense trop souvent, et à tort, que l’univers de la danse est un milieu hermétique et abstrait. » Pour Virginie Brunelle, c’est toujours un plaisir d’initier les gens à la danse contemporaine. Elle travaille avec des images fortes et symboliques afin qu’il y ait reconnaissance pour et par le spectateur. « La danse passe par le ressenti.»

Lire la suite

Les Fêtes du 175e, d’abord pour la diaspora bleue

Les Fêtes du 175e, d’abord pour la diaspora bleue

Régions : substantif pluriel. Tout ce qui se trouver à l’extérieur de l’île de Montréal, y compris le 450 (si l’on en croit les mauvaises langues). Éviter de les visiter en hiver. Benoît Melançon, Dictionnaire québécois instantané, Fidès, 2004 Les Fêtes du 175e anniversaire de la région s’en viennent à grands pas. Si vous êtes comme moi, elles pourraient passer tout droit devant ma porte sans que je m’en offusque. Je pourrais rester couché sans problème. Cette région ne me donne nullement l’esprit à la fête. Trop de différences entre le more »

Lire la suite

90 heures de résistance

90 heures de résistance

Je ne sais pas par où commencer.  Comment rendre compte de ce voyage qui, comme à chaque fois que j’ai visité cet endroit, m’a transformée encore un peu. Voyage initiatique. Voyage au cœur d’une résistance qui se tricote à travers les comptines des mères, les histoires des pères et les jeux des enfants. Voyage au cœur d’une mémoire qui cherche ses traces à travers celles des orignaux égarés dans les coupes à blanc. Sur le chemin du retour, au son du superbe Chasing Lydie de Marie-Jo Thério, je songeais à more »

Lire la suite