Un libéral et un PLQuiste, la différence

Jean Cournoyer, un libéral de longue date s’est distancé du Parti libéral du Québec lors de son passage à Tout le monde en parler, hier. Il s’est entre autres positionné pour la gratuité scolaire et pour la fermeture de Gentilly-2, deux mesures contre lesquelles le PLQ s’oppose. Pourquoi tant de différences entre les PLQuistes et Jean Cournoyer, un libéral? Le mot libéral a-t-il une définition si large ou est-il utiliser à mauvais escient?

Il est vrai que  le libéralisme est aujourd’hui une idéologie de centre, donc qu’il est large. Il peut pencher parfois à gauche, parfois à droite, sans néanmoins trop s’éloigner du centre. Un chef de parti libéral peut donc influencer son parti plus ou moins à gauche ou à droite selon son idéologie. C’est ce qu’a fait Charest, en menant le PLQ à droite toute. Toutefois trop à droite selon moi pour qu’on puisse encore qualifier ce parti de libéral. Lorsqu’un parti tente de brimer des libertés individuelles, telles que le droit de manifester ou le droit de s’associer comme le faisait la loi 12, le descriptif libéral est utilisé à mauvais escient. On tendait plutôt à droite, vers un autoritarisme qui ne relève en rien du libéralisme. Jean Cournoyer a, à mon humble avis, mieux saisi la définition du mot libéralisme. Du moins, c’est ce qu’il laissait croire hier. En s’affichant pour la gratuité scolaire, il démontrait qu’il était libéral (avec un penchant à gauche à la Rawls) puisqu’un des fondements du libéralisme, après la liberté, est l’égalité. Monsieur Cournoyer affirmait que la gratuité scolaire permettrait au plus grand nombre de Québécois, de tous les milieux socioéconomiques, d’accéder à l’université. Je serais surpris d’entendre cela de la bouche du chef par intérim Jean-Marc Fournier. Ce qui sort de sa bouche s’apparente plutôt à des idées conservatrices que des idées libérales.

À moins d’un changement majeur suite à la course à la chefferie, le Parti libéral du Québec devrait donc retirer le mot libéral de son nom pour en placer un autre, plus représentatif. Et puisque je ne m’attends pas à de grands changements de la part des Bachand, Moreau et Couillard, je crois qu’ils devraient déjà songer à quel mot il voudrait bien utiliser pour le remplacer. Quoique je sais très bien que le Parti libéral du Québec continuera de s’appeler Parti libéral du Québec pour une raison simple : le branding, j’ai quelques suggestions pour eux comme : Parti conservateur du Québec (merde c’est déjà pris), Parti néo-libéral/libertarien du Québec ou encore CAQ-Avec-un-logo-pas-multicolore.

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

2 thoughts on “Un libéral et un PLQuiste, la différence

  1. infotrad

    Tant qu’à faire, il faudrait rebaptiser le PQ le Parti Séparatiste du Québec, et le Parti Totalitaire, pardon, Solidaire, le Parti Communiste-Illusoire du Québec

  2. Ce texte n’était pas une demande de changement de nom. Il avait plutôt pour but d’illustrer la distance entre le PLQ et l’idéologie libérale.

Laisser un commentaire