Le mot dit du maire (7)

«Je ne suis pas imbattable…»

Dans le Journal-de-Québec-aux-bleuets (le 28 décembre), le maire fait la page couverture et accorde une entrevue quelconque à un journaliste qui n’avait rien d’autre à faire que de lui téléphoner pour le laisser parler. Le maire alors s’épanche sur son avenir de politicien municipal. Une grosse entreprise s’en vient. Le meilleur reste à venir. Les bateaux de croisières seront plus nombreux en 2013. Les quatre prochaines années seront les meilleures, vous verrez. Les parcs industriels débordent, etc. Mais il admet du même souffle que les prochaines élections risquent de lui donner du fil à retordre. «Je ne suis pas imbattable. Ça s’est déjà vu en politique. Pierre Elliott Trudeau s’est fait battre par Joe Clark.»

C’est toujours amusant de le voir se comparer aux autres politiciens. Ses références sont souvent fédérales, voire internationales. Sa modestie ne l’étouffe pas. Au contraire, il veut tellement faire partie des grands de ce monde qu’il beurre de plus en plus épais.

Pierre Demers, poète rouge d’Arvida

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire