REGARD, c’est parti pour la 17e fois

Pour la 17e année, l’équipe du Festival REGARD sur le court métrage au Saguenay vous attend dès demain, le mercredi 13 mars, pour cinq jours de courts régionaux, nationaux et internationaux.

Pendant cette édition, REGARD proposera entre autres un Panorama de courts métrages arabes. L’an dernier, le public a pu voir une sélection de courts traitants des pays nordiques, alors que cette année, on s’est éloigné de la fraicheur pour présenter ce Panorama. « C’est important pour nous d’être de notre temps », explique le directeur général Ian Gailer en faisant référence au printemps arabe. Le choix du cinéma arabe s’est aussi fait pour briser les préjugés que certains peuvent avoir avec ce dernier; il est très personnel et plus ouvert que ce que l’on pense, selon lui. Ian ajoute que pour compléter cette sélection, l’équipe de REGARD présentera une série de films en lien avec le « printemps québécois ». « On veut présenter le geste citoyen non pas comme une manifestation en soi, mais comme un appel à l’action. C’est ce qu’on fait avec le Panorama arabe et le « Cinéma Guérilla », indique-t-il. »

Les festivaliers auront en plus droit, le mercredi à l’Hôtel Chicoutimi, à une soirée de huit courts métrages régionaux ainsi que des « VU PAR ». C’est en fait une série de sept portraits de réalisateurs régionaux de deux minutes tournés par sept autres réalisateurs régionaux. Il y en aura notamment un de Sébastien Pilote, réalisateur du Vendeur, vu par Alain Corneau.

Lors des séances et compétitions, on pourra aussi voir, ou revoir, le désormais célèbre Henry de Yan England, qui a été sélectionné aux Oscars ou encore Planche à l’œil de Ian Lagarde, réalisateur de plusieurs clips de Canailles. Et, pour les adeptes de La Galère, une partie de votre émission favorite sera au Festival : Pierre-Luc Lafontaine (ou Hugo) offrira son troisième court-métrage, Purpl Love, alors que Hélène Florent (ou Stéphanie) est jurée pour De l’Âme à l’écran, le volet collégial du Festival qui regroupe 22 cégeps le temps d’une compétition au Cégep de Jonquière. Parmi les têtes d’affiche, on compte aussi Denis Côté, réalisateur de Vic et Flo ont vu un ours, lauréat d’un Ours d’argent à la 63e Berlinale. Les cinéastes, et le public, pourront le rencontrer puisqu’il sera de passage dans le cadre d’une Classe de maitre du Festival le samedi 16 mars à 13h00 à l’Hôtel Chicoutimi.

« On s’attend à 30 000 passages pour cette édition [dans les sept lieux de projection,] ce qui voudrait dire 12 000 festivaliers », estime le directeur général de REGARD, Ian Gailer. Ces milliers de personnes pourront visionner plus de 200 courts métrages qui ont été sélectionnés parmi 2 000 par l’équipe du Festival.

 

Suivez @f_therrien

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire