Le rock de Ponctuation

Le rock de Ponctuation

Du vieux rock mélangé à du rock garage avec des teintes du son de Galaxie, c’est comme ça que je décrirais le son de la formation Ponctuation. Le groupe francophone de Québec a fait paraitre son premier album 27 Club il y a un peu plus d’un mois. C’est près de deux ans après la parution de leur minialbum Lèche-Vitrine.

Sans être totalement novateur, ce premier album sonne bien, est accrocheur et fait changement des nouveaux albums folk qui pleuvent ces temps-ci. Qui plus est, Ponctuation fait un genre de rock qui se fait plutôt rarement en français. Pour arriver à ce son, les deux frères qui composent le groupe ont tout enregistré en analogique, c’est-à-dire sur une bande magnétique. Résultat : un son plus brut, plus rock garage. Le duo demeure quand même conscient que ce genre de musique ne plait pas à tout le monde, même si, à mon avis, il y a bel et bien un public pour ça : « On sera jamais dans le club anyways. Deux frères chevelus, une guitare poilue, un drum primitif, de la gymnastique faciale et tout ça en français. »

Ponctuation sera de passage au Saguenay dans les prochains jours. Les gars seront d’abord au Sous-Bois de l’arrondissement Chicoutimi le 24 mai pour ensuite se déplacer du côté de Tadoussac les 13 et 14 juin.

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire