Rencontres au sommet – Feuilleton en cinq épisodes – Épisode 2

Les sondages c’est pour que les gens sachent ce qu’ils pensent

Coluche

 

Personnages : le maire, Ghislain Harvey, quelques conseillers qui veulent parler, trois avocats ;

Décor : une salle de réunion insonorisée de l’auberge Le Parasol à Chicoutimi.

 

DEUXIÈME ÉPISODE

 

Luc : Monsieur le maire, faut que je vous parle… en privé.

 

Le maire : Pas question mon beau Luc, on se dit toute entre nous. Il n’y a rien qui va sortir d’ici. Vous m’avez prêté serment après tout. Ghislain m’a dit que les journalistes te font de la peine à cause de ton soi-disant conflit d’intérêt dans la desserte ferroviaire du Port de Grande Anse et tes intérêts dans Arianne Phosphate. Le blâme du Ministère des Affaires municipales, c’est pas grave. Le monde, ils le savent que le Ministre des Affaires municipales me cherche. Tous des péquistes jaloux de mon pouvoir, de ma réputation à travers le monde entier. Nos avocats vont préparer des poursuites contre tout ce beau monde.

 

Luc : Monsieur le maire, j’ai un peu peur pour mes ventes de fromage en crottes. C’est dur pour ma propre réputation ce blâme-là. Mon commerce va-t-il en souffrir ? Et puis, la cerise sur le sundae, ils me posent des questions sur le climat de travail pourri de la police municipale? On fait quoi avec la police ?

Le maire : On touche pas à la police. C’est un cas isolé ce constable-là qui se plaint d’être harcelé par ses confrères et ses supérieurs. Je les paye assez cher, ils pourraient être reconnaissants.

 

Les trois avocats : monsieur le maire, vous les voulez quand vos poursuites ? En période électorale, on travaille a temps double.

 

Le maire : pas de problèmes. Préparez-les tout de suite. Si les journalistes et les adversaires ne se calment pas. On les sort.

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire