Dix façons d’économiser à Ville Saguenay

Dix façons d’économiser à Ville Saguenay

Je vais vous expliquer le principe de l’économie : donne-moi ta montre et quand tu as besoin de l’heure, moi je te la dis. Coluche   Le maire de Saguenay veut économiser. C’est sa nouvelle marotte. C’est dans l’air du temps, faut croire. L’arrivée d’une opposition à l’Hôtel de Ville l’empêche de dormir. Il veut tout couper au plus vite. Couper dans le gras qu’il pense notre gras. Et quand le premier magistrat grognon a une idée fixe, ça frôle l’obsession. Faut lui aider pour qu’il passe à travers. C’est more »

Lire la suite

Le droit à l’éducation pour tous?

Le droit à l’éducation pour tous?

À monsieur Martin Coiteux, Président du Conseil du Trésor Le 10 décembre, c’était la journée mondiale des droits de l’homme. L’un des droits fondamentaux reconnus par tous les pays qui adhèrent à la déclaration de l’ONU est le droit à l’éducation. Ce jour-là, la courageuse jeune Malala recevait le prix Nobel de la Paix parce qu’elle défend, envers et contre tout, le droit à l’éducation pour tous. Chez nous, la question ne se pose pas, n’est-ce pas? Tout le monde a droit à l’éducation. Tout le monde est même OBLIGÉ more »

Lire la suite

Demers dans la bouette

Demers dans la bouette

La Fabrique culturelle a rencontré notre collègue Pierre Demers, au sujet de son documentaire La Bouette ou le territoire du lièvre. Pendant deux ans, le poète d’Arvida s’est immiscé dans l’univers des « bouetteux » sur le site du défunt village de Saint-Jean-Vianney emporté en 1971 par un glissement de terrain. Le trou béant laissé par la tragédie est aujourd’hui le théâtre d’un rendez-vous bien particulier où les amateurs de véhicules modifiés s’embourbent avec plaisir. Un recueil de poésie et un documentaire, tous deux intitulés La Bouette ou le territoire du more »

Lire la suite

Ce qui se tait dans l’ellipse

Ce qui se tait dans l’ellipse

La rhétorique est amorale comme le serait un couteau. Exactement comme un couteau. Un outil n’est ni bien ni mal, il relève de qui l’emploie. On peut utiliser un couteau pour manger comme on peut l’utiliser pour poignarder. On peut user de la rhétorique pour manipuler, persuader, taire notre adversaire ; on peut en user pour séduire, plaire, rendre notre discours intelligible à l’autre devant nous. Elle peut aller de pair avec un pouvoir-dire, pouvoir soumettre l’autre à ses idées, autant qu’elle peut déployer un terrain de jeu où les idées more »

Lire la suite

Aujourd’hui, il n’y a pas de manif

Aujourd’hui, il n’y a pas de manif

Aujourd’hui il n’y a pas de manif, rien existe qui puisse donner forme à mon indignation. Il n’y a que moi et mon quotidien. Et ne peux que constater que : Je n’ai pas en moi ces connaissances qui feraient que je pourrais, par des mots bien choisis tenir tête aux ingénieurs et ce gouvernement, et leurs dire que ces rivières, ces terres, ces forêts, se doivent d’être protégées. Je ne suis pas connu, je ne peux me servir de ma gloire pour encourager la position d’autrui, Je ne suis more »

Lire la suite

Duck tape : pour s’attacher

Duck tape : pour s’attacher

  À toi qui est si loin de moi.   Pour aimer, s’attacher, comprendre, et respecter… il faut connaître, créer des liens, accepter de s’attacher, et vouloir aimer. Chercher à annuler la distance… (encourager le rapprochement). La distance est partout dans la différence. La personne qui vit au loin, qui ne parle pas ta langue, qui n’a pas ta couleur de peau, qui n’a pas les mêmes valeurs que toi… L’arbre au fond des bois, la rivière qui ne porte pas de nom, le poisson dont tu n’aimes pas la more »

Lire la suite

10 souhaits pour Noël et sans doute aussi pour 2015

10 souhaits pour Noël et sans doute aussi pour 2015

L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote. Pierre Desproges   Je sais, je sais. Les souhaits du temps des Fêtes restent la plupart du temps lettres mortes. Mais je crois nécessaire de les formuler ici tout de même. Histoire de prendre position face à la tournure des évènements qui n’en finissent jamais de nous rentrer dedans, de nous faire réagir comme le bélier cerné dans son enclos. Les voici donc mes souhaits des Fêtes qui me plaisent d’abord tout en déplaisant à tous ceux et celles qui veulent more »

Lire la suite

« Parce qu’ils ont tous l’air de princes charmants »

« Parce qu’ils ont tous l’air de princes charmants »

    « Parce qu’ils ont tous l’air de princes charmants… Le valet de coeur. » En l’honneur de la Journée internationale pour l’élimitation de la violence à l’égard des femmes…. http://www.un.org/fr/events/endviolenceday/ Et cette campagne faite par l’artiste Alexandro Palombo : http://www.thepostinternazionale.it/mondo/italia/codardo    

Lire la suite

Trop loin pour accoucher à la maison (?)

Trop loin pour accoucher à la maison (?)

Arguments en faveur de la révision des critères de distance pour l’accouchement à la maison   Saint-Fulgence ou 17.1 km de l’Hôpital de Chicoutimi Je prends le temps d’écrire aujourd’hui sur la question de la distance exigée pour l’accouchement à la maison puisque cet enjeu dépasse la question de la sécurité des femmes et futurs enfants à naître.   Ma petite histoire… Lors de ma première rencontre avec le service des sages-femmes, les contours de la pratique m’ont été expliqués, j’ai su dans quoi je m’engageais et ce à quoi more »

Lire la suite

Ça prend tout un village pour élever un enfant

Ça prend tout un village pour élever un enfant

Ces temps-ci, nous sommes plusieurs parents à sortir la calculatrice et à refaire notre budget : en fait, nous sommes la majorité des familles du Québec. Selon les estimations du gouvernement, 70 % des ménages seront touchés par l’augmentation des tarifs dans les services de garde. Au contraire de la perception populaire, il n’y a pas que les « riches » qui seront touchés. Car le gouvernement Couillard a estimé que ¾ des familles québécoises font partie des « riches » qui peuvent payer plus pour rembourser le déficit d’une more »

Lire la suite