Dix raisons pour avoir voté Couillard ou Legault

C’est à la peur qu’il surmonte qu’on mesure le courage.
Jacques Ferron, Le ciel de Québec, 1969

1 – Pour mettre Roberval et Saint-Félicien sur la map. Les éditorialistes du Quotidien et les radios poubelles l’ont dit et redit pendant la campagne. Si tu veux prospérer dans la ville, le comté, il te faut un PM. C’est fait. Maintenant ils attendent la prospérité les forestiers et les petits entrepreneurs locaux de ces deux villes bénies par le destin libéral. Le maire de Roberval pétait le feu ce matin. Le chauvinisme régional vient d’avoir son overdose.

2 – Couillard a promis des milliers de jobs à tout le monde. Surtout dans le Grand Nord. Les gens l’ont cru. Le monde est naïf. D’autres PM libéraux ont promis la même chose avant lui. Vous vous souvenez de Robert Bourassa ?

3 – Les gens, le monde, la majorité silencieuse qui ne veut voter qu’à tous les quatre ans aiment les docteurs. Pour eux, c’est ce qui a remplacé les curés. Ils leur font confiance parce qu’ils ne saisissent pas toujours leur vocabulaire et ils admirent leur assurance et sans doute aussi leur train de vie. Ils viennent de voter pour un parti qui en a trois dans ses rangs. Ils n’ont pas pris de chances.

4 – Les gens n’aiment pas la politique. Ils exercent leur vote et s’intéressent à la politique à contre-cœur. Ils ont voté contre le PQ et surtout contre sa PM qu’ils détestaient par principe pour avoir déclenché des élections trop tôt dans son mandat. Les médias de droite ont tout fait, tout dit pour réduire la PM à sa plus simple expression : une parvenue qui ne s’intéresse pas aux vraies affaires, soit les téléromans, le sort des Canadiens – l’équipe de hockey évidemment, le retour des Nordiques à Québec et la cuisine du terroir.

5 – Les gens ne veulent plus payer d’impôt, ils ne veulent plus attendre à l’urgence et ils veulent recevoir régulièrement des chèques du gouvernement. C’est pour ces raisons que pas-mal d’entre eux ont voté pour la CAQ qui devrait talonner les Libéraux sur ces promesses. Ce matin la CAQ se prend pour un parti politique. On est rendu loin dans la confusion des termes. Le populisme vient de faire un pas de plus dans nos rangs de droite.

6 – Les gens ont peur d’être malades. Ils pensent qu’en votant pour des docteurs, ils ont des chances de guérir plus vite. Ça serait le fun de parler de d’autre chose en campagne électorale, pas rien que de malades, de jobs ou de peur bleue de l’avenir.

7 – Dans la région, les gens espéraient revoir l’ex-député de Dubuc à l’Assemblée nationale. Lui aussi. C’est fait. J’espère qu’il va passer à autre chose et qu’il va être nommé quelque chose comme Ministre des feuillus ou de l’environnement et des ours polaires.

8 – Parce que Couillard pendant la campagne a bien dit que la culture et l’environnement n’étaient pas ses priorités. Les gens dans le fond veulent juste augmenter leur pouvoir d’achat, leur richesse individuelle. Leur culture se limite à la télé et l’environnement à leur pelouse.

9 – Le monde qui a voté Libéral ou Caquiste n’a rien à foutre des projets collectifs, de l’indépendance du Québec, du sort de la planète, du prix unique du livre, de la Charte, de la gratuité scolaire, de la justice sociale. Les gens qui ont voté Libéral ou Caquiste veulent que les politiciens s’occupent de leur petit monde, de leur bien-être limité de consommateurs/contribuables. Ça s’arrête là, leur univers de citoyens d’abord. Ils veulent encore une fois payer moins de taxes et augmenter leur pouvoir d’achat. Les enjeux collectifs les répugnent et les laissent froids. «Au plus fort la poche» comme disait mon père avec sa cinquième année en commentant la réélection de Duplessis.

10 – Le monde a voté Couillard ou Legault parce qu’ils ont eu peur que Le ciel du Québec leur tombe sur la tête. C’est le titre aussi d’un beau roman de Jacques Ferron qu’il sera bon de relire pendant les prochains quatre ans de purgatoire libéral.

 

Pierre Demers, cinéaste et poète rouge d’Arvida

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

18 thoughts on “Dix raisons pour avoir voté Couillard ou Legault

  1. Marc Morin

    Vous visez juste Pierre Demers. Il reste encore quelques lucides dans la horde…

  2. Tellement mauvais comme article. 10 raisons, 10 sophismes.

  3. Jean-Simon

    Une vision bien simpliste… on dirait que vous prenez les Saguennéens et les Jeannois pour des imbéciles. Comme des moutons qui sont prêt à tout pour une baisse d’impôt. Cette partie de la population existe, bien sur, mais il ne faut pas oublier qu’au dela de 500 000 électeurs francophone québécois on fait le choix du PLQ lundi soir. La raison n’est pas purement économique… la charte du racisme proposée par Pauline Marois et son équipe ainsi que leur manque de positionnement sur la question nationale sont les 2 causes majeures de ce transfert.

    1. Jean Carrières

      Les raisons invoquées par M. Demers sont symptomatique du paternalisme péquiste qui a mené à la défaite du 7 avril. « Les gens sont épais, on devrait pas les laisser penser/voter » est une hargne typique qu’on entend au lendemain de toute défaite (le parti change selon celui qui est victorieux), mais le commentaire est sans fondement. Les raisons de la défaite péquiste sont multiples et non simplistes comme il tente de le faire croire. Le PQ a maintenant des devoirs à faire et des croutes à manger pour se préparer aux élections de 2018.

      Bon courage.

  4. Anny Schneider

    Vraiment juste Monsieur Demers. Tout s’explique, quand on observe les faits à la loupe et qu’on déchiffre un tant soit peu la psychologie des foules. Désolant tout de même . Mais nos enfants , la nature ,les faits et aussi-j’espère nombre de penseurs -auteurs comme vous vont rétablir les faits .Et l’histoire, implacable de véracité. Pauvre Québec que j’aime pourtant.

  5. Audrey

    La condescendance et l’arrogance sont de vilains défauts, Monsieur Demers… Peu importe mon allégeance politique ici, peu importe que je sois d’accord avec vous ou non, votre ton d’intellectuel hautain est on ne peut plus horripilant. Sachez qu’il y a toujours moyen de trouver de bons mots pour exprimer une pensée, quelle qu’elle soit…

  6. Zak

    Suffisant et arrogant. Vous vous considérez tellement brillant. Je me souviens surtout de Demers, le gars qui fait des appels à la bombe…

  7. Laurianne

    Comme si tous les électeurs de droite étaient des imbéciles de la pire espèce capable de croire n’importe quelle idiotie… C’est très insultant!

  8. jieff Desrosiers

    Cette article, nous devrions la renommé Une article poubelle, rien de moins. Monsieur Demers, sérieusement vous vous prenez vraiment pour un Roi qui sait tout et détient LA VÉRITÉ. Mauvais rien d’autre

  9. Rien de plus vrai. Ce fut mon constat pendant tout le temps des élections. Le Québecois est un petit « profiteur » dans l’âme alors il s’identifie au « profiteur » ( j’ai préféré ce mot à un autre pour ne pas froisser le Québécois). Plus le Québecois peut profiter du système, plus il en profite et pas toujours légalement. Le Québecois est un Libéral…

  10. Pier-Luc

    Mauvais, mauvais et encore mille fois mauvais. Ceux de gauche détiennent la solution et l’intelligence absolue, ceux de droite ne sont que des moutons, des individualistes et des sans-cœurs qui n’aspirent à rien d’autre que d’augmenter leur pouvoir d’achat et de pouvoir écouter La Voix le dimanche soir. Discours que j’entends souvent dans des termes plus ou moins semblable et qui me répugnent. Je pourrais remplir une liste de 10 raisons pourquoi les québécois ont voté pour le PQ ou pour QS et le bourrer de sophismes rabaissant et ridicule comme vous venez de le faire en 5 minutes. Les gens ont voté pour un médecin parce qu’ils sont tannés d’être malade et pensent guérir plus vite? Wow, celui-la s’en va sur mon mur de la honte de la gaugauche québécoise.

    1. Marielle Couture

      Ça s’appelle de l’opinion, cher ami. Faites votre liste, il me fera plaisir de la publier 😉

  11. Jean Boucher

    Merci Demers

  12. Maria Elena

    Bravo! Je suis d’accord, sauf que des anglos et allos ne connaissent rien du Québec, mais les Québécois fédéralistes oui… donc:? Ils savaient ça?

  13. Ghislain

    Décrochez M. Demers, lâchez l’activisme et le commentaire ou lancez vous en politique comme indépendant…J’aimerais bien voir votre plateforme sur la culture, la charte des valeurs, les subventions aux artisssses…Quel est votre plan de la société, devant une dette sans cesse grandissante, l’équilibre budgétaire repoussée, des syndicats cols blancs à Québec qui veulent que le payeur de taxes paie son régime de retraite dorée? Vous me faites penser aux boomers blasés,biaisés avec des œillères, jamais de considération pour les finances publiques des générations futures. Lâchez pas, un jour on parlera de vous autrement que comme poseur de bombes ou cinéaste subventionné…

  14. Nathalie

    Tristement vrai!!!!

  15. Maxim Fortin

    Au risque de me faire pendre sur Internet, je dirais que la vérité choque.

  16. Reine

    Allo Pierre! J’arrive un peu tard avec mes commentaires, mais je tenais à te dire que j’appuie entièrement ton propos. De toute façon, j’ai toujours apprécié ton esprit critique, pour ne pas dire caustique. Comment ne pas porter un regard cynique sur la présente situation dans laquelle une majorité d’électeurs indifférents au monde qui les entoure nous ont placés…..

Laisser un commentaire