Duck tape : pour s’attacher

 

À toi qui est si loin de moi.

 

Pour aimer,
s’attacher,
comprendre,
et respecter…

il faut connaître,
créer des liens,
accepter de s’attacher,
et vouloir aimer.

Chercher à annuler la distance… (encourager le rapprochement).

La distance est partout dans la différence.

La personne qui vit au loin,
qui ne parle pas ta langue,
qui n’a pas ta couleur de peau,
qui n’a pas les mêmes valeurs que toi…

L’arbre au fond des bois,
la rivière qui ne porte pas de nom,
le poisson dont tu n’aimes pas la chair…
(de toute façon)

L’enfant qui est trop jeune,
la personne âgée qui est trop vieille…

Le poulet,
la vache,
le cochon,
le canard,
etc,
sont bien
certainement bien loin de toi et de ton univers, d’humain …
de ton chien, de ton chat…
de l’animal de compagnie qui t’es si familier et que tu aimes tant.

Ils sont si différents… si loin de toi.

Alors, pourquoi chercher à
avoir un lien?
À s’attacher?
À aimer?
Pourquoi ne pas avouer que la seule distance réside non pas dans la différence mais dans ton ignorance.
Qu’il serait peut-être temps de faire et voir les choses autrement.
Que cet humain ne mérite pas de souffrir.
Qu’il n’est pas nécessaire que cet arbre tombe.
Que cette rivière se doit de continuer de couler forte et belle.
Que rien ne justifie cette destruction.
Trop compliqué n’est-ce pas de se questionner?
De ne pas simplement détruire.
De ne pas faire les choses autrement.
De se remettre en question.
De se soucier de ce qui est dans le fond si loin de toi… de moi… de nous.
Alors, NON, ne le faisons pas.
Comme ce que nous faisons d’ors et déjà avec ces humains, ces forêts et ces rivières…
Allons-y simplement

et je ferai comme toi.

ne voyons pas les choses autrement,

continuons

produisons, consommons et jettons comme nous le faisons,
et tuons
et mangeons CE canard maintenant.

(Cliquer sur le lien.)
https://www.youtube.com/watch?v=8j6mc1e2hWg

 

 

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :