Sympathie pour le diable

Sympathie pour le diable

Pour le colonisé, la vie ne peut surgir que du cadavre en décomposition du colon.

Frantz Fanon, Les damnés de la terre

 

10897880_10153072545076204_4296483182974741356_n

 

 

Je ne suis pas Charlie parce que je déteste ce magazine et son idéologie. Cela ne m’empêche pas d’avoir une pensée pour les morts et leurs familles. La sympathie n’est pas affaire d’idéologie et encore moins de spectacle… Ce qui a fait la gloire de Charlie Hebdo du temps du professeur Choron (Hara-Kiri) n’est plus : gauchiste, anarnar, anti-système et anti-impérialiste. Comme ce Philippe Val récupéré depuis longtemps par le système et qui pose en agent complaisant des pires bellicistes ignares que nous ayons connus depuis l’époque des partis fondés sur la prééminence de la nation et le racisme. Comme pour la plupart de ces vieux soixante-huitards désabusés, l’effondrement idéologique a fait place à une abnégation pondérée des alternatives révolutionnaires et de la légitimité de l’émancipation armée des peuples opprimés tout en capitulant devant une fatale inféodation à l’impérialisme occidental. Comme Bugs Bunny le disait si bien en anglais : If you can’t beat em, join them!

Mais là où NOUS, l’Occident, avons ce luxe : la paix, la sécurité, la justice, une relative qualité de vie, etc., ce luxe de prendre une pause de l’Histoire pour réorganiser mollement et pas sûrement la lutte contre la mondialisation capitaliste victorieuse, le tiers monde lui – anxieux, affamé, massacré, trahi et humilié – n’a pas toujours cette distance ouatée qui lui permettrait une existence somnolente et prosaïque de spectateur du Monde. La majeure partie des pays arabo-musulmans et de l’Afrique centrale en sont le meilleur exemple.

Charlie Hebdo est épris depuis trop longtemps d’une hardiesse va-t-en-guerre qui fait froid dans le dos. Trop bien conscients sont-ils de leurs bravades vaniteuses, gonflés d’orgueil et de sottes prétentions à défendre des supposées valeurs d’extrême liberté d’expression dans un contexte d’immenses tensions avec un monde musulman humilié dans son identité, fragilisé culturellement et politiquement, en repli identitaire plus que compréhensible et souffrant de paranoïa plus que justifiable après la triste réalité de 14 années d’attaques constantes de la part d’un occident qui dénigre et ridiculise constamment ses valeurs, sa religion et son droit à l’hétérogénéité culturelle.

Il n’y a pas de base militaire Syrienne au Texas, la flotte navale Irakienne n’est pas au large de la Normandie, il n’y a pas de lobby international qui finance la destruction des maisons québécoises aux frontières de l’Ontario et l’expulsion des ses citoyens, il n’y a pas de milice de divers pays arabes à Val d’Or pour contrôler les gisements aurifères, il n’y a pas non plus de financement des pays arabes pour déstabiliser un gouvernement occidental avec des résolutions anti-islamistes.

Les gars de Charlie Hebdo savent très bien que le monde musulman, pris entre le wahhabisme des pétromonarchies du Golfe et la trahison des autoritarismes laïques pro-occidentaux, est le premier à avoir à composer avec ces mêmes islamo-fascistes qu’ils dénoncent. Mais leurs mascarades laïques et pseudo-résistantes sont révélées par l’amalgame calomnieux qu’ils font de tout l’Islam et la provocation recherchée d’une réaction sanguinaire avec fermeté, intransigeance et rudesse et qui les associe à tous ceux qui œuvrent bassement à la mise en marge de l’humanité de tous les musulmans pour mieux nous vendre leur guerre totale dans quelques années.

Toute cette médisance vétilleuse pour défendre son droit à une provocation d’adolescent attardé qui au final promeut seulement et uniquement la théorie du choc des civilisations qu’ils excitent constamment. Idiot utile du système et chantre de la déresponsabilisation du monde occidental en regard du bourbier qu’a été l’Histoire de cette région :

1- Le démantèlement de l’empire Ottoman et le dépeçage ignoble qui en suivit;

2- La trahison qu’a été pour eux la fondation de l’État d’Israël et surtout notre incontestable parrainage dans leurs pires crimes;

3- La contribution de l’Occident à l’échec humiliant des nationalismes laïques qui prônaient pourtant la mise en place de la démocratie libérale moderne (Iran, Irak, Syrie dans les années 50).

Toutes des choses qui ont mené invariablement à la germination et à l’épanouissement de l’Islam radical fasciste et qui plus est, furent, elles aussi soutenues par l’Occident (Israël/Hamas contre l’OLP et USA/Al-Qaïda en Libye) pour combattre les régimes laïcs nationalistes et socialistes qui pouvaient mettre en péril leurs intérêts stratégiques.

Et ce, sans parler des années de soutien à des dictatures et aux monarchies pro-occidentales corrompues et extrêmement répressives, de sanctions économiques meurtrières (Irak 1993-2003, plus d’un demi-million d’enfants morts) et d’occupations avilissantes et tortionnaires. Et etc., et etc., et oui encore, etc. ad nauseam.

Quoi qu’en pensent les petits moutons crédules et gobe-mouches qui cherchent le scandale au lieu d’une analyse clairvoyante qui pourrait initier un réel dialogue de réconciliation avec le tiers monde en général et le Moyen-Orient en particulier, il y a encore énormément de bons sens et de retenue et il y a toujours une très grande majorité de modérés chez les arabo-musulmans et même des ouvertures chez certains islamistes. La grande majorité veut de la justice maintenant, plusieurs la veulent radicalement, et d’autres sont perdus pour toujours dans le cercle infernal de la violence sans fin. Il faut remettre les choses en perspective et prendre notre responsabilité face à l’histoire récente et passée. Et arrêter d’exagérer et d’inverser la toute-puissance de nos relations.

Il n’y a pas de base militaire Syrienne au Texas, la flotte navale Irakienne n’est pas au large de la Normandie, il n’y a pas de lobby international qui finance la destruction des maisons québécoises aux frontières de l’Ontario et l’expulsion des ses citoyens, il n’y a pas de milice de divers pays arabes à Val d’Or pour contrôler les gisements aurifères, il n’y a pas non plus de financement des pays arabes pour déstabiliser un gouvernement occidental avec des résolutions anti-islamistes.

La responsabilité du dominant est à la mesure de l’énormité de sa domination. Dans l’état actuel, rien n’indique que cette responsabilité soit assumée… [ André Tosel, Barbarie et choc des civilisations ]

 

 

Un vrai texte savant à lire pour compléter ce texte d’opinion ICI.

 

 

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

6 thoughts on “Sympathie pour le diable

  1. Robert Dufresne

    Texte verbeux et inutile qui n’apporte rien au débat sinon de déresponsabiliser les djadistes en les posant en victimes des gros capitalistes. Les centaines d’assistés sociaux et miséreux des mondes capitalistes (nombre de pays musulmans le sont) ont ils le droit d’agir de la sorte envers les symboles du dit capitalisme ?

    Un coup d’été dans l’eau et en plus votre lien ne mène nul part.

    1. M. Dufresne, vous m enlevez les mots de la bouche! Je ne sais pas qui est André Tosel mais je sais qu il se flatte lui et son ego autant dans son écriture que dans son propos!

  2. *Retirer la fin de l’url du lien pour accéder à la lecture proposée!
    : )

  3. Fabienne

    Peut-être avez-vous souhaiter grammaticalement tempérer la glorification de l’Occident en lui ôtant sa majuscule ? En tant que nom propre, il en prend une, tout de même. Le nom Ottoman, quant à lui, s’épelle avec deux « t ».

    1. Marielle Couture

      Merci, nous corrigeons.

  4. Fabienne

    *souhaité, bien sur.

Pas de commentaires, merci.