VIRAGE : Fabrique d’idées pour survivre à 2015

Jour 2 – Samedi 8 août

La Belle-Rose-du-Nord est toujours aussi magnifique en ce deuxième jour de festival. Le soleil réchauffe la peau et les cœurs de ceux qui sont présents, ceux qui ont envie de changement. Car c’est ce qui nous unit ici à VIRAGE : un profond désir de changer le monde.

Le programme est chargé et s’annonce captivant. Conférences et ateliers se succèdent. On parle de patrimoine, d’engagement, d’action citoyenne, de démocratie, d’industrie pétrolière, d’environnement… Des thèmes qui portent à réfléchir, à se réunir, à agir.

Parmi les activités auxquelles j’ai assisté, je note la venue de Ian Segers à La Fabrique, qui nous sert un conte philosophique à propos du cosmos, de l’humanité, de l’effondrement et des transitions. Ici, on ne s’interroge pas sur le comment, mais sur le pourquoi on veut changer la société. L’écoconseiller propose de « décoloniser l’imaginaire » et de « métamorphoser la pensée pour une transition vers l’action ». Ian nous revient plus tard en journée avec son atelier Le caillou dans la bottine – Dialogue exploratoire sur la transition du cœur, où il nous invite à prendre conscience qu’au-delà de notre rationalité et de notre capacité à faire des choses, il faut également s’occuper de l’en dedans et reconnaître que si les ressources naturelles s’épuisent, il en est de même avec nos ressources personnelles. Inspirant.

Le passage du stratège et formateur Philippe Duhamel anime le public entassé sous le chapiteau avec un atelier créatif et participatif. Intitulé S’engager, ça change le monde : stratégie et créativité citoyenne pour triompher des énergies sales, il favorise la rencontre et la discussion. On apprend qu’aussi peu que 3,5 % des gens qui prennent part à un mouvement de contestation (manifestation, grève, campagne) réussissent à renverser 100 % des dictatures, des régimes et des lois qui ne nous conviennent pas. C’est encourageant! On parle également de l’importance d’ouvrir le dialogue et de proposer des actions concrètes, car « il n’y a pas de petits gestes ».

Je prends une pause bien méritée le temps de manger, de bloguer… et de me refaire des énergies, car ce soir, je vais me gaver de musique, de slam et de poésie! On pourra voir et entendre sur la Grande scène Phano & associés, Pierre Demers, Ivy, Samian, et bien d’autres.

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :