Prends-moi pas pour une nounoune !

16128952_1770254436628803_1589498770_n

Salut Richard Martineau. Fait beau, hein? Tu fais quoi de ton été? Vois-tu tes amis? Pars-tu en voyage? Bon, ok, j’ai peut-être trop le goût de jaser. Assez de small talk, j’aime pas ça. Je préfère parler de choses plus sérieuses et plus profondes. Je pense que toi aussi. On s’entend là-dessus, au moins. J’ai le goût de te parler de ta chronique. Oui oui, celle sur Justin Trudeau. Celle dans laquelle tu dénonces son inaction face aux immigrants issus de pays à majorité musulmane. Je vais dire comme toi : ta chronique incarne tout ce qui m’agace et m’exaspère dans notre époque.

La dictature du conformisme, la xénophobie, la monopolisation d’une cause, la haine de l’autre etc.

J’ai beaucoup de difficulté à te voir, tout d’un coup, porteur de la cause féministe. Tu écris sans cesse des chroniques qui banalisent la culture du viol en plus d’être profondément anti-féministe. Alors pourquoi ma cause t’intéresse-t-elle tout d’un coup? Vois-tu, je trouvais ça drôle, qu’un homme qui a écrit une chronique dans laquelle il traite de nounounes les femmes qui ont eu recours à des chirurgies esthétiques et\ou celles qui vivent de la violence conjugale, se mette tout d’un coup à dénoncer les horreurs comme l’excision. Ça te fait bien paraître. C’est facile, hijacker la cause féministe pour librement cracher sur le peuple musulman n’est-ce pas?

Justement, collègue chroniqueur, je ne suis pas nounoune. Les victimes de violence conjugale non plus (voici un article qui peut t’aider à comprendre leur réalité). Tu utilises une cause dans le but de piler sur la tête d’un peuple que tu n’aimes pas. En tant que féministe, je n’accepte pas ça. Les féministes n’ont pas besoin de toi et ta xénophobie pour dénoncer les horreurs du patriarcat dans le monde. Quand on est féministe, on l’est pour tout le monde. Peu importe leur couleur de peau, leur orientation sexuelle, leur identité de genre, leurs croyances ou non-croyances, leurs choix, leur passé, présent et futur.

Une féministe, pas une nounoune

 

Commentaires

commentaires

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire