15 ans aujourd’hui

15 ans aujourd’hui

L’adolescence: ses crises, ses indécisions, ses écartèlements. Pour Guylaine Rivard, qui fête le 15ième de son Théâtre CRI, l’adolescence c’est surtout un grand nombre de possibles. Comme de s’associer au Collectif Les Poulpes pour la création d’un spectacle bien nommé, Avoir 15 ans, qui sera à l’affiche du 3 au 19 avril. L’association allait de soi, les deux entités ayant établi de nombreuses connexions depuis quelques années. Les Poulpes avaient dans leur collimateur l’adolescence, à la fois comme public et comme sujet, comme point de départ d’une nouvelle création. Elles more »

Lire la suite

Livre de la mort

Livre de la mort

À partir du recueil de Jean-Pierre Vidal Petites morts et autres contrariétés, le Théâtre CRI a conçu une oeuvre éminemment théâtrale, sur laquelle plane néanmoins, agréable, un parfum d’encre et de papier. L’inventivité, le sens de l’expérience, auxquels nous a habitué la compagnie au fil de ses quinze années, permettent à l’équipe de création de se jouer habilement des contraintes de l’adaptation. De façon générale, le spectacle évite les lourdeurs qui guettent pareil exercice. Partout on assume la genèse littéraire de l’oeuvre; le titre des différentes nouvelles est affiché, démarquant more »

Lire la suite

Paroles de Belles-Soeurs

Paroles de Belles-Soeurs

Ce que ma génération est venue à associer aux Belles-Soeurs de Tremblay, c’est surtout la « révolution » du joual comme marque d’affirmation identitaire. Un geste créatif qui invitait à constater que ce qu’on voulait faire passer pour une langue bâtarde et dégradée était en fait « soi ». Sa propre beauté, sa propre chose. Perspective historique fort défendable et vérifiable. C’est en tout cas ce qu’on m’enseignait au cégep. Mais en assistant à cette magistrale mise en scène de René Richard Cyr, interprétée par 15 femmes de tous âge, aux personnalités et aux more »

Lire la suite

Duchess Says: Rituel

Duchess Says: Rituel

New-York. Détroit. Terrebonne. Chicoutimi. Duchess says est venu rappeler vendredi ce que c’est que d’être en vie à la population saguenéenne. Il n’existe pas tellement de possibilités d’être vivants. De sentir la sueur d’autrui et de se sentir à la maison, entre humains. D’espérer une main sur soi, et de la recevoir, qui vous pousse doucement. De la part de grands yeux bleus qui crient. D’être ensemble en tant qu’animaux. Êtres de sensations, de frottements, de cohabitation, de confrontation. Une énergie appuyée sur une symbiose de basses et de clavier, more »

Lire la suite

Un vendredi soir avec des catins

Un vendredi soir avec des catins

Si ce vendredi soir s’est terminé dans un cabaret, il a plutôt commencé dans les théâtres de Saguenay, ceux qu’occupe ces jours-ci les Festival international des arts de la marionnette. De bien belles fréquentations nous attendaient dans ces salles sombres et enfumées, propices aux manipulateurs qui s’effacent derrière l’image… Le coup d’envoi de notre soirée avec ces formidables poupées animées a été donné par le virtuose chinois Yeung Faï venu jusque dans nos contrées, ô privilège, présenter ses Hand Stories et surtout l’héritage marionnettique qu’il travaille à préserver. Une mission more »

Lire la suite