Terrorisme de genre

Terrorisme de genre

Quand le terroriste est un homme cishétéro, qui plus est quand il est blanc, que ses motivations soient misogynes, antiféministes, racistes ou xénophobes, il est magiquement classé sous l’étiquette psychologisante de loup solitaire avec des troubles de santé mentale. Les visées politiques et idéologiques de sa rage meurtrière deviennent soudainement « incompréhensibles », « imprévisibles ». Elles ne le sont pas.

Lire la suite

Aimer comme on fait les révolutions

Aimer comme on fait les révolutions

Le care, ou la disposition à prendre soin et la sollicitude, est généralement réservé aux femmes et relégué à des pratiques largement dévalorisées. Une éthique du care, comme façon d’être et de se présenter à l’autre, n’a rien de la logique et de la rationalité, du calcul et de la compétition, de la performance et de la conquête qui sont mis de l’avant comme mode de vie du succès. Le dévouement, c’est s’exposer, s’exposer au péril, à l’autre tel qu’il est, c’est plonger sans harnais, c’est un geste totalement désinvesti du sentiment de soi, de ses intérêts personnels, c’est un geste d’accueil entier. Le dévouement, c’est l’amour dans sa forme la plus révolutionnaire.

Lire la suite

Soigner sa dépression, c’est bourge !

Soigner sa dépression, c’est bourge !

Là où les préjugés et la panoplie de distractions apaisantes se rejoignent, c’est qu’on fait de la dépression à la fois quelque chose d’exploitable, à la fois un mal individuel dont la responsabilité doit être portée uniquement par celui ou celle qui en souffre. Or, la dépression et les troubles anxieux sont des problèmes de société. Ce sont des réponses normales aux traumatismes, aux abus, aux événements anxiogènes, aux deuils, à la négligence, à la culpabilité, aux patrons tyranniques, à la violence, aux relations utilitaristes, aux relations de pouvoir, aux relations jetables, à la pression de performance, à la faim, à la guerre, à l’exploitation, au mode de vie individualiste, à l’isolation sociale, à la compétition, à la hiérarchie, aux conditions de travail de marde, à la destruction de l’environnement, à l’éclatement du sens, aux carrières qu’on déteste, au sentiment d’impuissance, à l’aliénation, à l’insécurité, name it.

Lire la suite

Se regarder en pleine face: la douleur de l’introspection

Se regarder en pleine face: la douleur de l’introspection

On confond allègrement politique et partisanerie avec une vision binaire qui nuit à l’intelligence collective. Pourtant, toutes les décisions du conseil municipal de Saguenay sont politiques parce qu’elles touchent directement les citoyens dans leur qualité de vie. Chaque choix de dépense et d’investissement se fait au détriment d’un autre. Encore faut-il avoir les informations, le temps et le lieu pour en discuter. L’aliénation citoyenne est une plaie pour la démocratie et elle est élevée à Saguenay.

Lire la suite

L’universel est un homme blanc cishétéro

L’universel est un homme blanc cishétéro

Ce texte est une réponse à celui-là, lui-même une réponse à cette critique de ce texte. Le lectorat me pardonnera cette phrase pleine de redondances, le temps de passer un accord avec Netflix pour une série d’épisodes au sujet de deux intellectuels séparés par leur différend sur l’intersectionnalité, l’universel et la liberté. Cher ami, Je me permets la forme épistolaire, puisque ta réponse appelle un ton un peu plus intimiste. Et nommons-le, puisque cette franche camaraderie, cette complicité indéniable, qui est en partie garante du respect évoqué au début de ton more »

Lire la suite

Il n’y a pas de lutte universelle

Il n’y a pas de lutte universelle

Il faudrait le questionner, cet homme blanc cishétéro qui ne détient pas tous les privilèges, sans doute, qui sait se faire un allié, parfois; il faudrait le questionner — ou qu’il se questionne — sur : pourquoi il ne peut envisager le discours des marges que comme une façon de l’effacer, lui qui efface depuis si longtemps toute voix qui n’est pas la sienne ?

Lire la suite

La croisière ne s’amuse plus

La croisière ne s’amuse plus

Il me semble qu’il faut impérativement écarter des lieux de décisions de la ville tous ceux qui mangent encore à l’auge de l’ancien maire. Tous ceux et celles qui en ont profité pour s’installer à demeure et siphonné les fonds publics sans rendre de compte à personne. Des noms? Vous voulez des noms? Pourquoi pas?

Lire la suite

J’en suis moi aussi

J’en suis moi aussi

Je viens d’un milieu où l’on banalise la culture du viol. Un milieu où les pères passent des commentaires sur la grosseur du cul et des seins de leurs filles. Où les hommes ont les mains longues et la langue salace, et où les femmes se taisent et ne prennent pas leur place. J’ai grandi entre une pile de revues pornos et des affiches de filles à poil sur les murs de la cave chez mon grand-père. Ça m’a complètement fuckée.

Lire la suite

Le NPD et le Québec : réplique à Alexandre Boulerice et critique de la gauche fédéraliste

Le NPD et le Québec : réplique à Alexandre Boulerice et critique de la gauche fédéraliste

Aujourd’hui, en dépit des vœux de la gauche fédéraliste, la faiblesse passagère des forces indépendantistes québécoises ne lui profite aucunement. Les mouvements sociaux voués à la lutte contre les inégalités et l’exploitation ne sont pas plus mobilisés. Ils le sont même beaucoup moins qu’avant. La situation actuelle se caractérise par un blocage majeur. Aussi, si nous voulons cesser de patauger dans les marécages du statu quo, il faut au plus vite opérer la synthèse dialectique de la question nationale et du projet de société dans le cadre de la seule stratégie envisageable dans le contexte actuel : le recours à l’assemblée constituante.

Lire la suite