Femmes et campagne électorale : le silence qui vaut mille mots !

Femmes et campagne électorale : le silence qui vaut mille mots !

À quelques jours des élections, force est de constater que les chef.fes de partis n’ont pas tiré de grandes leçons du mouvement planétaire #moiaussi des derniers mois. La devise du Québec ne semble pas s’appliquer aux dossiers chauds soulignant l’ampleur des discriminations, iniquités et violences diverses et variées dont sont encore victimes les femmes au quotidien dans notre société dite progressiste. Il semble malheureusement que leur vote soit considéré aussi acquis que leur consentement. Considérant l’ampleur (enfin !) démontrée de la problématique des agressions et du harcèlement sexuels, les 50.3% more »

Lire la suite

À qui appartient l’accouchement ? À NOUS !

À qui appartient l’accouchement ? À NOUS !

Les voix des femmes et des personnes qui accouchent ne cessent de dénoncer cette emprise sur leur corps depuis des décennies. Là où il devrait y avoir autonomie, il y a infantilisation. Là où il devrait avoir des choix libres et éclairés, il y a souvent une information biaisée, de la coercition et des menaces. Là où il devrait y avoir un esprit de respect des droits universels et des besoins des communautés, il y a centralisation. Et là où l’accouchement devrait prendre son temps et être reconnu comme une expérience unique, il y a une gestion active obsédée avec l’efficacité et la productivité.

Lire la suite

Terrorisme de genre

Terrorisme de genre

Quand le terroriste est un homme cishétéro, qui plus est quand il est blanc, que ses motivations soient misogynes, antiféministes, racistes ou xénophobes, il est magiquement classé sous l’étiquette psychologisante de loup solitaire avec des troubles de santé mentale. Les visées politiques et idéologiques de sa rage meurtrière deviennent soudainement « incompréhensibles », « imprévisibles ». Elles ne le sont pas.

Lire la suite

L’universel est un homme blanc cishétéro

L’universel est un homme blanc cishétéro

Ce texte est une réponse à celui-là, lui-même une réponse à cette critique de ce texte. Le lectorat me pardonnera cette phrase pleine de redondances, le temps de passer un accord avec Netflix pour une série d’épisodes au sujet de deux intellectuels séparés par leur différend sur l’intersectionnalité, l’universel et la liberté. Cher ami, Je me permets la forme épistolaire, puisque ta réponse appelle un ton un peu plus intimiste. Et nommons-le, puisque cette franche camaraderie, cette complicité indéniable, qui est en partie garante du respect évoqué au début de ton more »

Lire la suite

Il n’y a pas de lutte universelle

Il n’y a pas de lutte universelle

Il faudrait le questionner, cet homme blanc cishétéro qui ne détient pas tous les privilèges, sans doute, qui sait se faire un allié, parfois; il faudrait le questionner — ou qu’il se questionne — sur : pourquoi il ne peut envisager le discours des marges que comme une façon de l’effacer, lui qui efface depuis si longtemps toute voix qui n’est pas la sienne ?

Lire la suite

T’as juste à ignorer…

T’as juste à ignorer…

Avez-vous déjà entendu ça? Solution facile? Manière de se débarrasser des problèmes qui nous sont confiés par un proche? Je vois ça comme de la banalisation d’une situation déplaisante. Sans s’en rendre compte, certaines personnes vont dire ça dans l’espoir que ça aide vraiment quelqu’un mais ça n’aide pas la personne qui se plaint à réaliser qu’elle est dans une situation qui mérite d’être prise au sérieux.

Lire la suite

Mémoires coupées

Mémoires coupées

Y a-t-il une mémoire du sang? Se peut-il que reste le souvenir, quelque part sous ma peau, de ce que mes ancêtres rouges ont enseigné à mes ancêtres blancs? Et cette Anna Shuah, la première, l’Abénakise, ancêtre de tous les Otis du Québec, de qui je descends aussi par ma mère, m’a-t-elle légué cet amour fou que je porte aux arbres? D’où me vient ce ferme sentiment d’appartenir à la Terre, d’être indissociable d’elle? À chaque retour du beau temps je retrouve le rythme de la cueillette comme un retour à la vérité du vivant. Le temps des têtes de violon est court. Je surveille les bourgeons d’épinette: ils seront prêts bientôt et feront durant l’hiver de bonnes tisanes contre le rhume.

Lire la suite

Manuel de la parfaite victime

Manuel de la parfaite victime

N’est pas victime qui veut. Les actualités nous le rappellent souvent, les réseaux sociaux aussi. On se prend les commentaires et les chroniques comme autant de coups de pelle en pleine face. Et pas de la petite pelle cheap en plastique, de la grosse pelle sale en métal rouillé. Détrompez-vous si vous pensez trouver dans ce manuel un guide pratique des codes de conduites à adopter pour être une bonne victime. Disons-le nous : la victime parfaite chevauche des vallées à dos de licornes avec le Père Noël et la Fée des Dents. Elle n’existe pas.

Lire la suite