Soigner sa dépression, c’est bourge !

Soigner sa dépression, c’est bourge !

Là où les préjugés et la panoplie de distractions apaisantes se rejoignent, c’est qu’on fait de la dépression à la fois quelque chose d’exploitable, à la fois un mal individuel dont la responsabilité doit être portée uniquement par celui ou celle qui en souffre. Or, la dépression et les troubles anxieux sont des problèmes de société. Ce sont des réponses normales aux traumatismes, aux abus, aux événements anxiogènes, aux deuils, à la négligence, à la culpabilité, aux patrons tyranniques, à la violence, aux relations utilitaristes, aux relations de pouvoir, aux relations jetables, à la pression de performance, à la faim, à la guerre, à l’exploitation, au mode de vie individualiste, à l’isolation sociale, à la compétition, à la hiérarchie, aux conditions de travail de marde, à la destruction de l’environnement, à l’éclatement du sens, aux carrières qu’on déteste, au sentiment d’impuissance, à l’aliénation, à l’insécurité, name it.

Lire la suite