Au sujet d’un procès fortement médiatisé

Au sujet d’un procès fortement médiatisé

J’entendais les chroniqueurs, journalistes et autres animateurs de la radio parlée/radoteuse locale spéculer sportivement – comme ils réduisent à peu près tout ce qui se passe dans l’actualité à une game de hockey- sur les chances «d’Yves» de s’en sortir, sur le professionnalisme et les qualités quasi magiciennes de son avocat, de sa force de confondre les policiers et autres enquêteurs/experts, des moindres détails de l’accusé durant le procès, ses mouvements de cils, les réactions de ses proches, des parents de victimes, etc.

On a rempli du temps d’antenne et des pages et des pages des quotidiens locaux pour profiter de la «bonne histoire» comme disent les journalistes américains. A good story qui n’en finit plus.

Lire la suite

Quelques rouages de deux publicités sur l’alcool au volant

Quelques rouages de deux publicités sur l’alcool au volant

Pour ce deuxième article sur la publicité, nous nous pencherons sur les deux publicités de la récente campagne Lorsqu’on boit, on ne conduit pas de la Société d’assurance automobile du Québec, qu’on peut retrouver ici et ici. Nous essaierons de voir en quoi c’est intéressant et quel message ça essaie de nous envoyer comme spectateur. Les deux spots publicitaires sont très semblables, d’abord parce qu’ils sont construits à peu près sur le même scénario. L’une des séquences met en scène une femme, alors que l’autre présente un homme. Après une more »

Lire la suite