Charte – Laïcité – Droits des femmes

Charte – Laïcité – Droits des femmes

Depuis des semaines des torrents de mots frappent indistinctement rochers des convictions et terre friable des aspirations. Je me voulais touriste dans cet univers chaotique où s’affronte l’expression de nos différences. Je m’imposais de n’être qu’une observatrice non partisane. J’aspirais au silence, l’esprit usé, trop flagellé de décennies de combats menés pour atteindre l’ultime objectif : l’affirmation politique, juridique, sociale et universelle que les hommes et les femmes sont égaux. Mais la rumeur est montée telle une marée charriant le meilleur et le pire de tout ce qui jonche les fonds more »

Lire la suite

Banane… Ô ma banane, dis-moi quelle est ta couleur?

Banane… Ô ma banane, dis-moi quelle est ta couleur?

  La peur n’est pas une amie. Elle est un gouffre. Tout ce qui est dicté sous sa gouverne a, oui, raison d’être, mais point de résonner. Toute relation doit être établie sous le joug de l’ouverture même si cette dernière est pénible à exécuter. Le courage, l’humilité et le pardon sont ses meilleurs alliés. Il en faut pour vivre des expériences saines et riches… et éteindre ce qui nous réduirait à de simples objets de propagande de la douleur que nous avons jadis subie.   Et pourtant, il n’y more »

Lire la suite

Lettre à Aïcha (bis)

Lettre à Aïcha (bis)

Le débat actuel et les passions qu’il déchaîne, ainsi que la bêtise crasse qui ressort de certains propos et gestes posés, m’ont rappelé un texte que j’avais publié en 2012, consternée par la tournure que prenaient les revendications étudiantes: la haine, l’intolérance, la violence que j’observais dans les rues, partout, me bouleversaient au plus haut point. Je les revois à nouveau, ces ennemis de la liberté, de la raison et de l’intelligence. Ils me font peur. J’ai eu besoin de relire ce texte et je me suis dit que, à part quelques mises à jours nécessaires, il était toujours d’actualité. Parce qu’il parle, en fait, de mon pays. Celui dans lequel je veux vivre. Celui que je veux faire. Le voici donc, quelque peu reformaté.

Lire la suite