Rendez-vous Québec Cinéma – Du blanc à faire mal aux yeux

Rendez-vous Québec Cinéma – Du blanc à faire mal aux yeux

Combien de millions dans la production cinématographique et télévisuelle sont ainsi siphonnés des mains des créateurs et artistes professionnels issus de la diversité au profit de la majorité blanche, qui ne vont pas appuyer l’essor socio-économique de cette portion démographique croissante, et contribuer à sa dignité et son bien-être social ?

Lire la suite

Discrimination systémique dans l’attribution des aides à la production cinématographique

Discrimination systémique dans l’attribution des aides à la production cinématographique

Vous avez bien lu. Sur les 144 films de long métrage fiction en langue française financés en sept ans à coup de millions en provenance des contribuables, absolument aucun dollar, zéro, n’a été attribué à une personne dont la langue maternelle est autre que le français.

Les projets n’ont pas manqué, pourtant. Je connais quatre producteurs et productrices d’origine étrangère qui déposent régulièrement des demandes, et moi-même ai vu mes cinq soumissions être refusées. Avec une régularité qui a de quoi faire sourciller, tous les producteurs ou presque dont les projets ont été financés habitent la région de Montréal et sont de race blanche.

Lire la suite

Gros, moyens et petits bobos cinématographiques

Gros, moyens et petits bobos cinématographiques

(Où ce que vous n’entendrez pas souvent au sujet de l’industrie cinématographique québécoise) Le Québec est un terreau fertile en terme de cinéma et produit à chaque année un nombre impressionnant d’œuvre d’une grande qualité. Pour une province ne comptant que 7 millions d’habitants, le rayonnement à l’étranger des films qui y voient le jour est phénoménal. Des présences annuelles à Cannes, Venise, Sundance et Toronto ainsi que trois nominations consécutives pour l’Oscar du meilleur film étranger en sont la preuve. L’envie de me prononcer sur l’état de l’industrie cinématographique more »

Lire la suite

Les salles de cinéma d’ici toujours réservées aux blockbusters

Les salles de cinéma d’ici toujours réservées aux blockbusters

Quand on va au cinéma, on lève la tête. Quand on regarde la télévision, on la baisse. Jean-Luc Godard   Nos salles de cinéma commerciales font pitié. On le dit, on l’écrit depuis toujours (Voir Focus, octobre 1977). Trop de nouveautés, de films d’auteur, de films québécois lancés confidentiellement nous échappent. Les primeurs tardent. Les ciné-clubs font bien leur possible le lundi soir pour nous aider à nous rattraper, mais ça ne suffit pas à calmer notre frustration, dont la mienne. Les films inédits qui cernent l’époque se succèdent de more »

Lire la suite