Mémoires coupées

Mémoires coupées

Y a-t-il une mémoire du sang? Se peut-il que reste le souvenir, quelque part sous ma peau, de ce que mes ancêtres rouges ont enseigné à mes ancêtres blancs? Et cette Anna Shuah, la première, l’Abénakise, ancêtre de tous les Otis du Québec, de qui je descends aussi par ma mère, m’a-t-elle légué cet amour fou que je porte aux arbres? D’où me vient ce ferme sentiment d’appartenir à la Terre, d’être indissociable d’elle? À chaque retour du beau temps je retrouve le rythme de la cueillette comme un retour à la vérité du vivant. Le temps des têtes de violon est court. Je surveille les bourgeons d’épinette: ils seront prêts bientôt et feront durant l’hiver de bonnes tisanes contre le rhume.

Lire la suite

Les retombées idéologiques des croisières à Saguenay

Les retombées idéologiques des croisières à Saguenay

Si l’on se parlait franchement… Disons, des retombées idéologiques des bateaux du maire et de Ghislain Harvey de La Baie qui vogue depuis bientôt dix ans dans nos eaux politiques, économiques, culturelles et médiatiques. Si l’on se disait les vraies affaires à propos de ces retombées sur notre vivre ensemble pour le meilleur et pour le pire (surtout pour le pire à mon humble avis), sur notre « conversation démocratique » pour employer l’expression heureuse du philosophe en résidence de la SRC, Normand Baillargeon.

Lire la suite

Nos choix déterminent notre avenir

Nos choix déterminent notre avenir

Samedi dernier, 25 avril, l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean présentait La Traviata devant une salle comble. Pendant que tout en moi exultait de plaisir à entendre le magnifique mariage des voix de la soprano Aline Kutan et du baryton Jean-François Lapointe, j’ai anticipé le fracas d’une fissure menaçant l’avenir de notre conservatoire. Victime d’une décroissance, où le nombre de 125 élèves en 1980 est de 45 en 2014, l’institution est-elle appelée à disparaître? Une des options envisagées par le ministère de la Culture, dont les médias ont fait état au début more »

Lire la suite

L’autorité suprême

L’autorité suprême

Lorsque je prends l’autoroute quarante pour me rendre dans les environs de Montréal, je file habituellement jusqu’à ma destination sans arrêter dans les villes environnantes. Dernièrement, j’ai conduit sur cette route avec l’idée de visiter Trois-Rivières, un endroit que je connais peu.  Intéressée par les arts visuels, je m’y suis rendue quelques fois pour profiter du festival de la gravure. Lors de ces visites éclair, je jouissais surtout de mon temps pour courir les expositions.  J’avais donc une image assez floue de ce coin du Québec. C’est ainsi que j’ai more »

Lire la suite

La marque des esclaves

La marque des esclaves

Pour quiconque habite Saguenay et même la région, Diogène, c’est désormais le clown noir qu’habite le très talentueux Martin Giguère, écrivain. Mais il y en a eu un autre, dans un passé pas si lointain : celui qui écrivait dans les pages du défunt magazine culturel Lubie. C’est ce Diogène-là qui ici reprend du service, et pour bien marquer la différence, dans la même référence au philosophe clochard grec, il signera, selon l’usage antique : Diogène l’Ancien, le clown noir devenant, par le fait même, Diogène le Jeune.       « Le more »

Lire la suite