Les Fêtes du 175e, d’abord pour la diaspora bleue

Les Fêtes du 175e, d’abord pour la diaspora bleue

Régions : substantif pluriel. Tout ce qui se trouver à l’extérieur de l’île de Montréal, y compris le 450 (si l’on en croit les mauvaises langues). Éviter de les visiter en hiver. Benoît Melançon, Dictionnaire québécois instantané, Fidès, 2004 Les Fêtes du 175e anniversaire de la région s’en viennent à grands pas. Si vous êtes comme moi, elles pourraient passer tout droit devant ma porte sans que je m’en offusque. Je pourrais rester couché sans problème. Cette région ne me donne nullement l’esprit à la fête. Trop de différences entre le more »

Lire la suite

Saguenay est-elle une ville corrompue?

Saguenay est-elle une ville corrompue?

Le christianisme et l’alcool, les deux plus grands agents de corruption Friedrich Nietzsche(1844-1900) Saguenay est-elle une ville corrompue? C’est la question qui brûle les lèvres de tous les journalistes de la région en ce moment où, à la commission Charbonneau, l’entrepreneur repentant Lino Zampito, plus ou moins piteux, vide son sac en éclaboussant un peu tout le monde. On la pose quotidiennement au premier magistrat de la ville croisiériste qui trouve n’importe quoi encore pour répondre. D’abord, considérons la question en soi et surtout à qui elle s’adresse précisément. Histoire more »

Lire la suite

Les pédos font vendre

Les pédos font vendre

Le sexe… une banale ruse pour augmenter la compétition entre les hommes et la rapidité de fonctionnement de l’ensemble Michel Houellebecq, La possibilité d’une île Des fois, ils exagèrent les médias et tous ceux qui s’en servent abondamment pour se faire du capital. Ça nous saute aux yeux et aux oreilles. Prenez par exemple, le tordage de nouvelles et autres commentaires faits sur le dos des pédophiles depuis quelques années. C’est vrai qu’ils ont le dos large les pédos et tout ce qui va avec. Depuis l’époque des pensionnats dirigés more »

Lire la suite

Entrevue «russe» avec Frédérick Lavoie

Entrevue «russe» avec Frédérick Lavoie

Je me sens admirateur de misère. Et je me jure de ne pas me faire prendre au jeu du misérabilisme lorsque viendra le temps de faire part aux lecteurs de ce que j’ai vu et vécu. Je me jure de ne pas oublier que, sur ces bouches qui me parleront du malheur passé ou présent, des sourires s’amarrent souvent, aussi souvent probablement que sur les autres bouches de l’humanité. Je me jure de ne pas me laisser prendre au jeu. De ne pas oublier que les souffrants peuvent mentir et more »

Lire la suite

Les croisières du Maire

Les croisières du Maire

Il était temps d’arriver quelque part. Nicolas Bouvier, L’usage du monde, 1963, petite bibliothèque Payot   Le maire de Saguenay charrie, il nous charrie allègrement. Depuis longtemps déjà. Vous ne vous en souvenez pas ? Le voilà maintenant qu’il célèbre presque tout seul le débarquement de la 100 000e croisiériste de ses «gros» bateaux qu’il veut nous vendre depuis bientôt sept ans. Pour lui, c’est LA solution à tous nos problèmes économiques, touristiques et politiques. Une vieille dame de Shurton Stogursey Bridgwater Somerset en Angleterre, Mary Shillaker, qui aurait pu se more »

Lire la suite

Radiographie de la radio privée – Le re-retour du gros Champagne

Radiographie de la radio privée – Le re-retour du gros Champagne

Son chiffre d’affaires n’existait qu’à l’état de notion… Jean Echenoz, L’équipée malaise, Les éditions de minuit, 1986   Quoi de plus complet que le silence ? Honoré de Balzac     Alors si je comprends bien, le gros Champagne, animateur de radio poubelle avant la lettre, modèle avoué de bien des jeunes animateurs poubelle, poussé hors les ondes chicoutimiennes il y a un siècle pour abus de poursuites et exilé à La Baie (CKGS-Kool-FM), sur une émission matinale confidentielle, reprend du service sur les vibrations plus accessibles de la «nouvelle» radio more »

Lire la suite

Que faire durant le lock-out de la LNH ?

Que faire durant le lock-out de la LNH ?

Il y a encore des hommes pour qui la grève est un scandale : c’est-à-dire non pas seulement une erreur, un désordre ou un délit, mais un crime moral, une action intolérable qui trouble à leurs yeux la Nature. Roland Barthes, Mythologies, Seuil, 1957   Le 15 septembre, on ne rit plus. Si l’Association des joueurs (d’aucuns tout de même assez bien payés pour patiner vite et scorer de temps en temps) de la LNH ne peut s’entendre avec la Ligue sur la prochaine convention collective, la saison de hockey est more »

Lire la suite

Comment ça va finir tout ça ?

Comment ça va finir tout ça ?

Vous parlez pour ne rien dire comme un politicien Jacques Ferron   On vote demain. On vote pour qui ? On vote pourquoi ? On vote d’abord pour trouver à Jean Charest une job dans le Nord. Son règne a assez duré, lui et ses entrepreneurs en construction et en pavage qui financent le PLQ depuis trop longtemps. Lui et ses ministres qui démissionnent un par un pour éviter le pire et le déshonneur suprême : perdre sa limousine de service. Lui et sa police politique qui tabasse les étudiants en grève dans more »

Lire la suite

Entrevue inclusive avec un Algérien de Chicoutimi, Rafik Abel

Entrevue inclusive avec un Algérien de Chicoutimi, Rafik Abel

Le racisme n’est pas un tout mais l’élément le plus visible, le plus quotidien, pour tout dire, à certains moments, le plus grossier d’une structure donnée Frantz Fanon, Pour la révolution africaine, La découverte, 2001 Toute espèce de racisme conduit inévitablement à l’écrasement de l’homme. Jean-Paul II, Entrez dans l’espérance Mauvaise Herbe : D’où viens-tu Rafik ? Rafik : Je suis Berbère de la région de Kabylie, c’est une région située au centre-est de l’Algérie. J’ai fait mon bac en Algérie, par la suite, je suis allé vivre avec mon père en France. more »

Lire la suite

Derrière les expressions consacrées (Première d’une suite)

Derrière les expressions consacrées (Première d’une suite)

Un mot, disséqué, ne signifie plus rien, n’est plus rien. Comme un corps qui, après l’autopsie, est moins qu’un cadavre. Aveux et anathèmes, Cioran   Il faut se préparer tout de même. Ils s’en viennent bientôt avec leurs gros sabots, les politiciens, les candidats d’un peu partout, les commentateurs, les blogueurs, les gérants d’estrades et les morning men/women pour nous endormir avec leurs phrases toutes faites, leurs expressions consacrées. Il faudra se tenir prêt, essayer de comprendre, de saisir les sous-entendus à travers leur salmigondis de propos hachés menus. C’est more »

Lire la suite