Quand naissance rime avec violence

Quand naissance rime avec violence

Nous plaidons pour que la violence obstétricale soit enfin reconnue au Québec. En ce moment, il n’y a pas d’espace pour que les femmes puissent exprimer ce qu’elles ont vécu. Les femmes qui osent parler se font taire sous prétexte qu’elles devraient être heureuses d’avoir un bébé en santé. Or, il est de plus en plus reconnu qu’une expérience négative d’accouchement peut avoir, entre autres, un impact sur le lien d’attachement avec le bébé, le sentiment de compétence parentale et sur la santé mentale de la mère (dépression postnatale, syndrome de choc post-traumatique, etc.).

Lire la suite