Élitisme, mesure, cadre

Élitisme, mesure, cadre

Mais toute éducation doit sortir chacun de soi-même et de son milieu, ce qui ne veut certes pas dire renier son origine familiale et sociale. Il ne s’agit pas d’oubli en forme de trahison, il s’agit de fidélité au projet qu’est l’être humain. C’est une exigence et d’abord vis-à-vis de soi-même. C’est un travail, pas un loisir; un activisme, pas une sieste. C’est surtout le prix de l’avenir, ce qui nous sort de la répétition du même, ce même à partir duquel l’impuissant, l’inculte, celui qui « ne veut rien savoir » de rien sauf son petit confort, engendre son même. L’élitisme, c’est ça, l’appel impérieux à aller voir ailleurs, et non un snobisme de riche, de puissant ou d’instruit.

Lire la suite

Le droit à l’éducation pour tous?

Le droit à l’éducation pour tous?

À monsieur Martin Coiteux, Président du Conseil du Trésor Le 10 décembre, c’était la journée mondiale des droits de l’homme. L’un des droits fondamentaux reconnus par tous les pays qui adhèrent à la déclaration de l’ONU est le droit à l’éducation. Ce jour-là, la courageuse jeune Malala recevait le prix Nobel de la Paix parce qu’elle défend, envers et contre tout, le droit à l’éducation pour tous. Chez nous, la question ne se pose pas, n’est-ce pas? Tout le monde a droit à l’éducation. Tout le monde est même OBLIGÉ more »

Lire la suite

Dix (10) choses à faire avec le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc

Dix (10) choses à faire avec le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc

Un bon député c’est celui qu’on possède tellement qu’il est impossible, honnêtement parlant, d’en dire autre chose que du mal. Jacques Ferron, m.d., Le ciel du Québec, 1969, Éditions du Jour   C’est plus fort que moi, il faut que je rende service quand la bêtise humaine déborde. Et entre nous, dans ce royaume dit du Saguenay, les occasions de rendre service ne manquent pas. On dirait que cette bêtise pousse d’elle-même sur le dos de nos politiciens de service. Toutes allégeances confondues. Notre bon maire plus catholique que le more »

Lire la suite

Cartes postales de l’envers

Cartes postales de l’envers

Entre la mer et la toundra, nous avons trouvé du thé du Labrador. Le brûleur de camping et la petite cafetière ont pris du service. Nous l’avons bu à petites gorgées en nous lisant des poèmes de Joséphine Bacon tandis que nos cheveux dansaient, libres, avec le vent.

Lire la suite

Pour Angela, qui va à l’université

Pour Angela, qui va à l’université

Il y a quelques années déjà, j’ai publié un roman jeunesse intitulé: « La Confiture de rêves ». Ceux qui l’ont ouvert, depuis, ont peut-être vu cette décicace: « Pour Angela, qui va à l’université ». Il y a une histoire derrière cette dédicace, une histoire qui a trouvé sa conclusion cette semaine. Une conclusion en tout cas. Une belle. C’est l’histoire d’une jeune femme originaire de la communauté Crie d’Oujé-Bougoumou (près de Chibougamau) qui est venue faire un d.e.c. en soins infirmiers au Collège d’Alma. Elle devait donc poursuivre le programme le plus more »

Lire la suite

L’intempestif et les impuissants résignés

L’intempestif et les impuissants résignés

De toutes les belles-mères qui viennent de temps en temps tarabuster le Parti québécois, aucune n’est plus pertinente que Jacques Parizeau. Ce grand bourgeois qui s’est dévoué toute sa vie à l’État québécois, à l’époque où celui-ci était autre chose qu’un agglomérat d’intérêts parfois plutôt puants, parle fort et, le plus souvent, vrai. Il est l’empêcheur de ronronner en rond par excellence, le grand secoueur des somnolences collectives, bref, s’il est loin d’être aussi pouilleux que mon homonyme, c’est tout de même un vrai Diogène des temps modernes. Et que more »

Lire la suite

L’éducation, bien de consommation

L’éducation, bien de consommation

« Rendre un bien gratuit incite à le surconsommer. Au contraire, avec des droits de scolarité d’un certain niveau, on envoie le signal aux étudiants et à leurs parents que l’éducation a une valeur et que gaspiller coute cher. » –        Francis Vailles, Pourquoi la gratuité est une mauvaise idée, La Presse, 11 février 2013   Quand j’ai lu cette chronique de M. Vailles, un petit quelque chose en moi a dit : « Oui, oui ». Après tout, depuis janvier, j’ai fait l’achat d’un superbe manteau Canada Goose. Ça fait des années que j’en more »

Lire la suite

Une heure de plus au calvaire

Une heure de plus au calvaire

En éducation, la CAQ nous a fait une offre extraordinaire. Une offre pour accommoder les adultes, et nous permettre de savoir que nos enfants sont à l’école au lieu de « vedger » à la maison. Une offre qui ajuste l’horaire de nos enfants à la nôtre. Pourquoi ne pas accepter cette magnifique idée qui fait bien l’affaire des adultes pressés que nous sommes?   Décrochage scolaire Pour bien planter le clou, Legault en déduit que cela « contrera le décrochage scolaire en permettant à l’enfant de développer un sentiment d’appartenance à l’école ». more »

Lire la suite