Légiférer le corps des femmes

Légiférer le corps des femmes

Des signes religieux ostentatoires, on est passé au niquab comme enjeu politique. Ça n’était bien pas populaire, les signes religieux ostentatoires. D’une part, parce que les bons catholiques en portent, parce que c’est pas logique d’imposer une laïcité à deux vitesses qui ne tient pas compte d’un immense crucifix en plein parlement, mais qui tient compte du turban de M. Singh au guichet trois d’Emploi-Québec. D’autre part, il manque l’oppression à la kippa de M. Strauss, au chachia de M. Khan ou au grand boubou de M. Diop. Pour remporter more »

Lire la suite

Dix raisons pour avoir voté Couillard ou Legault

Dix raisons pour avoir voté Couillard ou Legault

C’est à la peur qu’il surmonte qu’on mesure le courage. Jacques Ferron, Le ciel de Québec, 1969 1 – Pour mettre Roberval et Saint-Félicien sur la map. Les éditorialistes du Quotidien et les radios poubelles l’ont dit et redit pendant la campagne. Si tu veux prospérer dans la ville, le comté, il te faut un PM. C’est fait. Maintenant ils attendent la prospérité les forestiers et les petits entrepreneurs locaux de ces deux villes bénies par le destin libéral. Le maire de Roberval pétait le feu ce matin. Le chauvinisme more »

Lire la suite

Élections – Il y a des mots…

Élections – Il y a des mots…

J’aime la langue française et ses multiples possibilités langagières. Elle est un outil révélateur de la culture, des valeurs et de l’histoire d’un peuple. Et en campagne électorale, l’usage qu’on en fait peut faire réfléchir à la nature d’un parti. PLQ – Gérer en bon père de famille C’est une expression que j’ai déjà utilisée, une accolade de mots tirée de l’usage populaire. Mais en entendant Philippe Couillard l’utiliser dans son discours de clôture lors du Débat des chefs à Radio-Canada, je me suis interrogée pour la première fois sur more »

Lire la suite

Pour en finir avec l’hiver de force et les élections

Pour en finir avec l’hiver de force et les élections

Mauvaise herbe croît toujours, même en hiver Proverbe français   Je n’entends que ça. Du monde qui chiale contre l’hiver. Du monde qui veulent déménager en Floride où les oranges poussent dans les arbres et où les palmiers ne sont pas en plastique comme chez le Géant Motorisé de Saint-Ambroise. Le monde en a assez de l’hiver qui – faut le dire – s’est affiché tôt cette année. Pis après ? C’est son droit de commencer où il veut et de finir quand bon lui semble. On ne peut pas grand-chose more »

Lire la suite

Plus ça change pas, plus c’est pareil

Plus ça change pas, plus c’est pareil

Que faire ? Faire confiance aux évènements, ils ne manqueront pas de se produire. Alexandre Vialatte, Antiquité du grand chosier, Julliard, 1984 C’est le fun des élections. On ne sait jamais où ça va nous mener. Surtout ici au Québec où l’on voudrait tellement que ce jeu électoral ne fasse jamais de vagues. Qu’il ne dérange pas les cartes déjà distribuées une fois pour toutes. Surtout pour tout ce beau monde déjà en place. Et pour la majorité silencieuse branchée au soluté des médias de masse, souvent à droite. Ça ressemble more »

Lire la suite

PKP au PQ

PKP au PQ

Il n’y a qu’une façon de tuer le capitalisme : des impôts, des impôts et toujours plus d’impôts. Karl Marx Il a fait le saut le PKP. Il a osé. Il sera candidat péquiste dans Saint-Jérôme, au nord de Montréal. Il a dit hier qu’il voulait servir le bien public et travailler à l’indépendance du pays. C’est bien, mais il y a un mais. Comme a dit Lego qui ne sait plus à quels saints se vouer depuis le début de la campagne, ce monsieur-là contrôle une bonne partie de l’opinion more »

Lire la suite

Qui peut se présenter aux élections ?

Qui peut se présenter aux élections ?

Payez moins d’impôts, enlevez un zéro François Cavanna   Les élections s’en viennent, les provinciales évidemment. Les fédérales ce sera pour l’an prochain. Ça promet déjà, Harper ne fera de cadeaux à personne pour continuer de subventionner ses pétrolières, ses évangélistes et ses sénateurs. Pourrait-on réfléchir aux dégâts causés à la démocratie depuis qu’il est là ? Gardons-nous une petite charge pour l’an prochain. Les électeurs qui ne savent plus pourquoi et pour qui voter depuis longtemps n’ont pas hâte. Ils deviennent de plus en plus indifférents à la politique telle more »

Lire la suite

Démocratie dites-vous ?

Démocratie dites-vous ?

Nos aspirations à une démocratie qui soit réellement démocratique ne demeurent-elles pas utopiques ? À partir du moment où les prétendants à la députation adhèrent à un parti, ils ne sont plus la voix du peuple, mais bien les défenseurs des idées partisanes. Une fois élu, un député n’est plus le représentant des gens de son comté, mais le porte-voix d’une ligne de pensée unique. La dissidence sans permission préalable entraîne l’exclusion. Fatima Houda-Pépin en est un exemple marquant. Dans ce propos, peu importe le sujet de la divergence de la more »

Lire la suite

« L’Hydre de l’urne »

« L’Hydre de l’urne »

  INSPIRATIONS : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydre_de_Lerne   http://c.imdoc.fr/1/divers/12-travaux-hercule/photo/1404452140/5010938df2/12-travaux-hercule-hydre-lerne-img.jpg   http://www.radio-canada.ca/sujet/elections-municipales-2013-resultats  

Lire la suite

Rencontres au sommet – Épisode 1

Rencontres au sommet – Épisode 1

Rencontres au sommet – Feuilleton en cinq épisodes –   Les sondages c’est pour que les gens sachent ce qu’ils pensent. Coluche   Personnages : le maire, Ghislain Harvey, quelques conseillers qui veulent parler, trois avocats ; Décor : une salle de réunion insonorisée de l’auberge Le Parasol à Chicoutimi.   PREMIER EPISODE   Le maire : Ça va mal dans cabane. Si je ne me retenais pas, je me mettrais à sacrer. Qu’est-ce qui se passe ? Ghislain me dit qu’il perd le contrôle. Fabien, qu’est-ce qui t’as pris d’inaugurer le centre multi services more »

Lire la suite