La faute à Galarneau

La faute à Galarneau

Oooh Soleil! Comme elle est divine, la caresse de tes faisceaux gorgés d’ultraviolets et de vitamines! Comme elle est jolie, ma peau de porcelaine qui se teinte de beige au gré de tes jours radieux! Comme elles sont joyeuses, mes méninges, de naturellement baisser le tempo sous l’effet de ta moiteur! Tu es bon, tu es beau, Galarneau. On t’a attendu, espéré. Tous ces longs mois polaires à se les geler, à fracasser des records de consommation d’hydroélectricité. À rêver de toi, de l’été, cette saison où tu domines, éclipsant more »

Lire la suite