Aimer comme on fait les révolutions

Aimer comme on fait les révolutions

Le care, ou la disposition à prendre soin et la sollicitude, est généralement réservé aux femmes et relégué à des pratiques largement dévalorisées. Une éthique du care, comme façon d’être et de se présenter à l’autre, n’a rien de la logique et de la rationalité, du calcul et de la compétition, de la performance et de la conquête qui sont mis de l’avant comme mode de vie du succès. Le dévouement, c’est s’exposer, s’exposer au péril, à l’autre tel qu’il est, c’est plonger sans harnais, c’est un geste totalement désinvesti du sentiment de soi, de ses intérêts personnels, c’est un geste d’accueil entier. Le dévouement, c’est l’amour dans sa forme la plus révolutionnaire.

Lire la suite

Censure et propagande à Saguenay?

Censure et propagande à Saguenay?

Maintenant, je me pose des questions. Que s’est-il passé? Qui, de Ville Saguenay ou Promotion Saguenay, a le bras assez long pour faire sortir le boss de son bureau et lui faire pondre un éditorial? La manoeuvre semble douteuse et laisse croire à de la censure. Mais pire encore à de la propagande à peine dissimulée et à une connivence entre le journal et les instances politiques de la Ville. Si on ne permet pas au journal local le plus consulté et lu de la région de soulever le moindre questionnement au sujet de l’industrie des croisières… qu’en est-il de l’information qu’il véhicule en général?

Lire la suite

L’amiante : économie, santé, éthique

L’amiante : économie, santé, éthique

La nouvelle s’est déroulée en douce, sur le petit bandeau noir du bas de mon écran, un vendredi soir, juste au moment où j’allais fermer RDI : « Québec accorde un prêt de 58 millions à la mine Jeffrey[1] ». Ça vous étonne?   Les points positifs de la mine Ce n’est pas SEULEMENT pour gagner quelques votes qu’on a accordé un prêt à la mine Jeffrey. C’est aussi parce que c’est rentable. La ville d’Asbestos a bien choisi son nom : le mot grec pour « amiante » et aussi « indestructible ». Ce minerai est une more »

Lire la suite