10 choses qui ont changé depuis que Jean Tremblay n’est plus là

10 choses qui ont changé depuis que Jean Tremblay n’est plus là

« Donnez une définition générale du gouvernement? Le gouvernement (provincial ou municipal) peut être défini comme un corps politique où réside l’autorité à laquelle on est tenu d’obéir, un corps ou une autorité qui gouverne et dirige la société toute entière ». À cette définition péremptoire, il faudrait peut-être ajouter son obsession religieuse qui lui fait croire être élu de droit divin, donc infaillible comme le pape et le peuple dit-on.

Les choses ont changé depuis son départ. Même s’il insiste pour apparaître encore en public afin de défendre une fois de plus ses amis envolés avec la petite caisse de Promotion Saguenay et de la ville. Les citoyens ne boivent plus ses paroles.

Lire la suite

La croisière ne s’amuse plus

La croisière ne s’amuse plus

Il me semble qu’il faut impérativement écarter des lieux de décisions de la ville tous ceux qui mangent encore à l’auge de l’ancien maire. Tous ceux et celles qui en ont profité pour s’installer à demeure et siphonné les fonds publics sans rendre de compte à personne. Des noms? Vous voulez des noms? Pourquoi pas?

Lire la suite

Carnet de campagne 2 – Comment dire À Dieu à Jean Tremblay?

Carnet de campagne 2 – Comment dire À Dieu à Jean Tremblay?

Certains plus que d’autres vont s’ennuyer du départ de Jean Tremblay comme maire de Saguenay. Ils s’en accommodaient, en profitaient par la bande, en tiraient parti à leur façon. Je pense ici à certains médias (pas tous, mais sûrement la radio radoteuse X et à notre grande étonnement Le Quotidien, acoquiné un moment avec celle-là pour commander un fake-sondage sur la présente campagne électorale municipale). On a demandé aux électeurs si le maire remporterait ses élections s’il se représentait…

Lire la suite

Nettoyer les écuries d’Augias Tremblay

Nettoyer les écuries d’Augias Tremblay

Augias : Roi d’Élide, dont Héraclès (Hercule) nettoya les écuries en détournant les eaux de l’Alphée. Le Robert de poche, 2009 Dans le fond, malgré tout ce qui va arriver de pire encore, la candidature de l’ancien ministre des anciens combattants à la mairie de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn le naïf, a du bon. Il a permis un beau lavage de linge sale en public et la confirmation que le maire sortant-plus-ou-moins a beaucoup de difficultés à lâcher prise. À s’occuper d’autre chose que de sa succession qu’il désirerait tellement à son more »

Lire la suite

Les fondements de la crise politique à Ville de Saguenay

Les fondements de la crise politique à Ville de Saguenay

Devant la possibilité de perdre le pouvoir en novembre prochain, le PCS s’est cherché un chef dans l’espoir de maintenir l’ordre établi. C’est ainsi qu’on a accueilli l’ancien ministre harperien Jean-Pierre Blackburn. On se doutait bien qu’avec un tel conservateur, au propre comme au figuré, la démocratisation des pratiques politiques n’était pas pour demain. D’ailleurs, Blackburn a déclaré en juin dernier que Promotion Saguenay était un « bijou » et qu’il aimerait bien « cloner » Ghislain Harvey.

Lire la suite

Un mot d’ordre pour tous les candidats à Saguenay : prendre ses distances de…

Un mot d’ordre pour tous les candidats à Saguenay : prendre ses distances de…

Comment prendre ses distances du régime en place et du maire sortant? Les candidats à la mairie et aussi à l’échevinage devraient, à mon avis, se prononcer sur tous les enjeux majeurs concernant l’avenir de la ville, autant son administration, sa gouvernance que ses projets rassembleurs en infrastructures, en transport, en environnement et en culture.

Lire la suite

Trump et Tremblay, même combat

Trump et Tremblay, même combat

Le maire Tremblay semble un avant-gardiste dans le domaine de la politique populiste. Il la pratique depuis qu’il est au pouvoir, soit depuis près de 20 ans. En y réfléchissant un peu je me suis mis à établir des correspondances entre le futur président désigné des États-Unis et Jean Tremblay pour voir à quel point les deux hommes correspondent. Évidemment, le maire de Saguenay n’utilise peut-être pas les mêmes expressions vulgaires, racistes, sexistes et violentes que le multimillionnaire américain. Mais sur beaucoup de points, les deux partagent le modèle populiste de droite qui se répand de plus en plus autant en Europe qu’en Amérique.

Lire la suite

Le maire qui voulait parler au micro

Le maire qui voulait parler au micro

Le propre du sot n’est pas de dire des sottises (Tout le monde le fait), Mais de les redire Albert Brie, Le mot du silencieux (1978) Enfin, le chat sort du sac, le maire de sa tanière, en acceptant une participation quotidienne à l’une des 3-4 radios poubelle de Québec, le FM 93, comme chroniqueur matinal à l’émission de Sylvain Bouchard. Ce dernier est un joyeux exalté qui carbure aux insultes contre les soviétiques (Françoise David), les BS, les écolos, les syndicalistes, les féministes, les cyclistes, les étudiants qui manifestent more »

Lire la suite

10 propositions pour la devise de Saguenay

10 propositions pour la devise de Saguenay

Je me souviens– devise du Québec D’un océan à l’autre– devise du Canada   Or donc, le maire de Saguenay n’arrête pas de se creuser les méninges pour rendre sa ville plus Ville. Il veut lancer ses citoyens d’abord à la recherche de sa devise qui n’existe pas encore après quinze ans d’existence. Il vient tout juste de se rendre compte qu’il nous manque une devise. Mieux vaut tard que jamais. Il n’en manque pas une. Il a le don comme premier magistrat de soulever les questions de fond qui more »

Lire la suite