Intérêts à la carte

Intérêts à la carte

Ce matin, La Presse titrait : “40 fois plus de risques par train que par pipeline”. Pourtant, en retour, je pourrais également affirmer qu’il y a 100% moins de chance de catastrophes sans pipeline, ni train, ni paquebot. Ce que je tiens à vous dire, c’est qu’au cours des prochaines semaines, des tonnes de médias et d’acteurs différents tenteront de vous faire gobber des tonnes de trucs, en fonction de leurs intérêts (financiers, corpo, environnementaux ou autres). Il sera important pour vous, citoyens, d’être bien au courant de toutes ces more »

Lire la suite

Le sacrifice de Gabriel Nadeau-Dubois

Le sacrifice de Gabriel Nadeau-Dubois

Au moment où j’écris ces lignes, Gabriel Nadeau-Dubois n’est plus représentant de la CLASSE, la plupart des Cégeps ont voté pour la reprise des cours et bon nombre de journalistes et savants chroniqueurs claironnent la fin du mouvement étudiant. Pourtant, je ne suis pas inquiet pour la suite des choses. Non pas que je sois devenu indifférent aux enjeux de la lutte étudiante, au contraire, je les ai plus à cœur que jamais, mais la sérénité me gagne en songeant que le piège tendu par Jean Charest est en passe more »

Lire la suite

Les filtres idéologiques et la crise étudiante

Les filtres idéologiques et la crise étudiante

Dans ma série de chroniques consacrées à la couverture médiatique de la crise étudiante, j’ai tenté de mettre en lumière les distorsions, manipulations et effets de loupe assimilables au discours propagandiste. L’initiative semble avoir choqué certains et m’a valu quelques critiques, mais aussi de bonnes blagues, dont la meilleure à ce jour demeure un portrait présumé de ma personne, coiffé d’un chapeau en aluminium qui évoque la folie et le délire paranoïaque, et publié sur l’agrégateur de nouvelles Reddit. Je n’ai pourtant rien inventé et mon travail s’est tout juste more »

Lire la suite

La trahison des médias

La trahison des médias

Si Albert Camus a eu un jour raison de dire « un journal, c’est la conscience d’une nation », il est plus que temps, au Québec, d’examiner sérieusement de quoi est faite la nôtre pour mériter les journaux que l’on a. L’un des constats les plus douloureux de la crise étudiante fut sans conteste la couverture tendancieuse des médias de masse. On l’aura vue venir, certes, sachant bien que le milieu est largement dominé par des éditorialistes et chroniqueurs de droite, mais on a très vite dépassé le cadre habituel du débat more »

Lire la suite

Dormez citoyens, La Presse veille!

Dormez citoyens, La Presse veille!

J’ai, dans mon entourage, des amis qui sont convaincus que la désinformation n’existe pas au Québec et qu’il faut souffrir d’une forme particulièrement aiguë de paranoïa pour y croire. Je voudrais les rassurer (ou achever de les inquiéter) sur ces deux points en précisant ma pensée. La propagande médiatique est rarement le fruit d’un effort concerté. Le plus souvent, elle participe d’une tendance naturelle chez nos médias à favoriser l’embauche d’éditorialistes et de chroniqueurs aux idées conservatrices. Pour faire bonne mesure et éviter la pensée unique, on engagera aussi quelques more »

Lire la suite