Le capital et ses laquais contre le bien commun : bref commentaire sur le projet GNL

Le capital et ses laquais contre le bien commun : bref commentaire sur le projet GNL

Pour paraphraser le mot d’esprit du regretté Coluche sur la différence entre la dictature et la démocratie, on peut comparer la précédente administration municipale avec l’actuelle de la façon suivante : sous Jean Tremblay, c’était « Ta gueule! ». Sous Josée Néron, c’est « Cause toujours. »

Lire la suite