Qui veut des asperges? – la toute dernière chronique

Qui veut des asperges? – la toute dernière chronique

La personne Asperger sait comment parler, mais le fera toujours mieux de sa propre manière. « Toutes les autres mamans sont en rectangles, mais toi, t’es notre p’tit cercle. » – Mes filles, neurotypiques Rebonjour! C’est moi, l’Asperge! Ça faisait longtemps! Si je n’ai rien écrit depuis toute cette année alors que je me promettais une dernière chronique, ça s’explique de trois manières. J’ai d’abord pensé devoir prendre une pause parce que mes textes devenaient trop lourds et j’espérais à ma conclusion la meilleure des tournures : à force de lire les messages more »

Lire la suite

Qui veut des asperges? [3]

Qui veut des asperges? [3]

Au plus tôt de mes souvenirs personnels j’entends mieux que toi, mais je peux aussi éteindre mon audition et me concentrer en faisant fi de tout. Je te vois mieux si tu t’éloignes alors que tu t’approches pour mieux me regarder – ce qui me donne l’impression que tu me scrutes. Pourtant, je me fies très souvent sur toi parce que tu arrives à ne te soucier que de ce qui est nécessaire alors que je me soucie trop des détails. Au plus tôt de mes ressentis, j’ai eu mal avec toi en dedans comme en dehors quand tu te blessais ou quand tu étais triste alors que toi, tu sembles ne pas avoir mal pour moi. Du plus loin que je me souvienne, j’ai eu plus souvent froid que chaud alors que tu sembles ne ressentir l’un ou l’autre que rarement. Au plut tôt de ma mémoire, j’ai mal quand tu me touches et je n’ose jamais te toucher.

Lire la suite