Le retour à l’école

Le retour à l’école

Chronique 11 du temps incertain Il y a un truc qu’on est sûr quand on est ministre, c’est qu’on ne retournera pas à l’école, tandis qu’en prison, faut voir. -Coluche Il faut retourner à l’école. Au moins un peu avant la rentrée de septembre. Tout cela est encore bien flou. J’ai hâte d’entendre notre ministre de l’Éducation là-dessus lui qui a l’habitude de tourner les coins carrés quand il parle des conditions de travail des enseignants et de la nécessité d’adapter l’école moderne à l’architecture ouverte sur un peu n’importe more »

Lire la suite

Des promesses, des promesses

Des promesses, des promesses

Désormais, quand la pandémie sera mieux contrôlée, on nous promet à tous et à toutes de mieux faire les choses. On prendra davantage soin des plus vulnérables, on payera mieux les soignants du bas de l’échelle, pas seulement les médecins qui, faut le dire, on tout de même l’intelligence médicale pour bien conseiller tous les présidents et premiers ministres de ce monde. Ces mêmes médecins qui ont alarmé très tôt leur pays respectif des dangers de nouvelles pandémies.

Lire la suite

Réflexions sommaires sur les conséquences politiques de la COVID-19

Réflexions sommaires sur les conséquences politiques de la COVID-19

Le retour en force de l’État survient alors que, depuis quelques années déjà, l’offensive idéologique du néolibéralisme, qui lui avait permis de s’imposer depuis les années 1980, s’essouffle, affaiblie par les contestations de toutes sortes qui mobilisent les forces vives de la jeunesse, affaiblie aussi par la crise financière de 2008-2009, et surtout par son incapacité manifeste à résoudre les problèmes colossaux qui se posent à l’humanité. De ce point de vue, la pandémie ne constitue en quelque sorte qu’un révélateur de l’impuissance néolibérale, mais plus spectaculaire que tout le reste.

Lire la suite

Quoi faire, quoi faire en isolement?

Quoi faire, quoi faire en isolement?

C’est tentant de s’isoler de tout dans un shack sur les monts Valin ou dans le Haut du Lac. Quand on sait que l’émission télé la plus populaire en ville c’est la conférence de presse quotidienne du premier ministre Legault, qui tente de se souvenir de ce qu’il faut dire en formules claires claires pour avertir le monde en général. C’est pas une farce, répète-t-il. Sans ripolinades toujours, sur un ton officiel. Il fait son possible lui ancien ministre de la Santé… pour garder le plus de monde possible en vie.

Lire la suite