D’une « eau »… à une autre.

D’une « eau »… à une autre.

En hommage… aux citoyens qui prennent part à la marche présentement en cours… de Cacouna à Kanehsa:tàke… et par la suite… qui continuera jusqu’à Ottawa (détails plus bas). AINSI qu’au reportage “Science et pouvoir: le bâillon” de l’émission Découverte.   LA MARCHE (détails) : « Une importante mobilisation contre les oléoducs et l’exploitation des hydrocarbures se prépare au Québec. Du 10 mai au 14 juin 2014, des dizaines de personnes marcheront en moyenne 20 km par jour pendant 34 jours, de Cacouna à Kanehsa:tàke. Les marcheurs.euses s’arrêteront chaque soir pour rencontrer les communautés more »

Lire la suite

Intérêts à la carte

Intérêts à la carte

Ce matin, La Presse titrait : “40 fois plus de risques par train que par pipeline”. Pourtant, en retour, je pourrais également affirmer qu’il y a 100% moins de chance de catastrophes sans pipeline, ni train, ni paquebot. Ce que je tiens à vous dire, c’est qu’au cours des prochaines semaines, des tonnes de médias et d’acteurs différents tenteront de vous faire gobber des tonnes de trucs, en fonction de leurs intérêts (financiers, corpo, environnementaux ou autres). Il sera important pour vous, citoyens, d’être bien au courant de toutes ces more »

Lire la suite

Je m’accuse

Je m’accuse

Suite à la tragédie de Lac-Mégantic, je suis prise d’un immense sentiment de culpabilité. Pas vous? C’est certain que les politiciens de bas étage trouveront le moyen d’en faire un débat gauche-droite. Que d’autres exigeront des enquêtes poussées pour savoir qui n’a pas actionné les freins, bien terminé son quart de travail, oublié de surveiller le chargement ou négligé de stopper le convoi après qu’un incendie fut déclaré à bord dans la ville précédente. Chacun ira de ses conclusions, opinions, frustrations, accusations, et on aura droit au chaos habituel (et more »

Lire la suite

Et pour quelques gouttes de pétrole en moins… Saguenay 2030

Et pour quelques gouttes de pétrole en moins… Saguenay 2030

L’initiative a été lancée en novembre dernier. Une quinzaine de personnes s’étaient rassemblées  pour en savoir plus à propos d’une éventuelle crise pétrolière et réfléchir à des solutions envisageables. La société québécoise étant pour le moins dépendante du carburant fossile, l’idée n’était pas sotte, au contraire : le pic pétrolier est annoncé chez de plus en plus de scientifiques, de politiciens et même chez certains dirigeants d’entreprises pétrolifères. À la manière des changements climatiques, le constat fait des sceptiques, mais ce serait naïf de croire que l’on peut continuer d’extraire et more »

Lire la suite