État des lieux de la grande industrie forestière

État des lieux de la grande industrie forestière

La perte de dizaines, voire de centaines d’emplois depuis 40 ans dans le secteur du papier et du bois d’œuvre n’est pas la faute de Greenpeace. Ces pertes d’emplois que nous déplorons et dénonçons avec force sont le résultat de la surexploitation systématique de la ressource qui n’a jamais connu de cesse même à partir du moment où le gouvernement du Québec a commencé à exiger timidement des comptes aux compagnies forestières vers la fin des années 1970. Malheureusement,  il était déjà un peu tard. Une économie avait été créée more »

Lire la suite