Lettre à l’enfant d’aujourd’hui

Lettre à l’enfant d’aujourd’hui

Pour toi qui as 5 ans, 2 ans, ou qui est encore à naître Pour l’étudiant(e) de 2033. Tu te souviendras qu’en 2012, des gens se sont tenus debout Et qu’en 2013, ils se sont assis pour penser à toi.   Que tu aies choisi le DEP ou le DEC Que tu veuilles le BAC ou être maître Nous voulons que toutes les portes Te soient ouvertes.   Que tu viennes des beautés du grand Nord Que tu aies poussé avec les bouffées de l’air salin Ou en plein centre more »

Lire la suite

Pour ne pas en finir avec le public (beaucoup de questions et d’idées reçues) et ce sera décousu parce que ça semble difficile de faire du sens à ce sujet

Pour ne pas en finir avec le public (beaucoup de questions et d’idées reçues) et ce sera décousu parce que ça semble difficile de faire du sens à ce sujet

I Où es-tu, public ? Question que semble se poser l’ensemble de la communauté artistique d’ici mais aussi d’ailleurs. On se plaint du peu de spectateurs présents pour encourager le théâtre, on le juge paresseux, peu curieux. On retrouve, dit-on, souvent, très, trop, les mêmes visages dans les vernissages et autres rencontres socio-artistiques de ce genre. On souligne, à gros traits, la carence de critiques s’occupant de critique, la carence de couverture médiatique informant le public, le manque ou la disparition de diffuseurs culturels. On en reparlera de la critique, more »

Lire la suite