Carnet de campagne 2 – Comment dire À Dieu à Jean Tremblay?

Carnet de campagne 2 – Comment dire À Dieu à Jean Tremblay?

Certains plus que d’autres vont s’ennuyer du départ de Jean Tremblay comme maire de Saguenay. Ils s’en accommodaient, en profitaient par la bande, en tiraient parti à leur façon. Je pense ici à certains médias (pas tous, mais sûrement la radio radoteuse X et à notre grande étonnement Le Quotidien, acoquiné un moment avec celle-là pour commander un fake-sondage sur la présente campagne électorale municipale). On a demandé aux électeurs si le maire remporterait ses élections s’il se représentait…

Lire la suite

Un mot d’ordre pour tous les candidats à Saguenay : prendre ses distances de…

Un mot d’ordre pour tous les candidats à Saguenay : prendre ses distances de…

Comment prendre ses distances du régime en place et du maire sortant? Les candidats à la mairie et aussi à l’échevinage devraient, à mon avis, se prononcer sur tous les enjeux majeurs concernant l’avenir de la ville, autant son administration, sa gouvernance que ses projets rassembleurs en infrastructures, en transport, en environnement et en culture.

Lire la suite

Quelques devises pour Saguenay

Quelques devises pour Saguenay

Dans un effort plus ou moins avoué de contribution à la chose publique et à l’avenir de cette belle ville de Saguenay jamais tout à fait fusionnée, voici quelques propositions de devise pour elle et pour nous tous. Sachant que le maire bien aimé vient d’en faire malgré lui l’une de ses priorités, au lieu de loger les mal logés de Jonquière à Jonquière, au lieu de fournir aux organismes culturels des locaux adaptés à leurs besoins, au lieu de manipuler discrètement le sort des prochaines élections municipales sans même s’y présenter, au lieu de s’occuper des vrais enjeux démocratiques de cette ville, bref au lieu de consulter régulièrement ses citoyens d’abord qui passent toujours en dernier quand il est temps de décider quelque chose, osons formuler quelques devises ou «slogans» rassembleurs ou perturbateurs, s’ils en sont.

Lire la suite

Bulle de gaz sur le Saguenay

Bulle de gaz sur le Saguenay

Pendant que plusieurs projets de GNL sont tablettés, deux firmes d’investissements américaines créent l’entreprise GNL Québec et présentent, avec une confiance qui défie toute logique économique, leur projet baptisé Énergie Saguenay.6 Tout doit être construit de zéro: un gazoduc de 650 km entre l’Ontario et Saguenay, une usine de liquéfaction à Grande-Anse et les installations portuaires sur les rives du fjord du Saguenay afin d’approvisionner 160 navires méthaniers par année. Les investissements nécessaires à sa réalisation sont évalués à 7,5 milliards de dollars.

Lire la suite

Un beau grand bateau

Un beau grand bateau

Ok, disons que c’est moi qui est passager. Je serais le premier à sortir sur mon balcon pour encourager les gens du peuple. Les indiens tout fiers de leur histoire pis dévoués au rayonnement de leur… ville. Je les saluerais, leur lancerais sûrement quelques billets américains pour les encourager si j’apprenais qu’ils sont tous bénévoles. Que les familles qui mangent leur crème molle tout partout sont pas rémunérées non plus. J’me demanderais, à voir leurs yeux briller, si y’espèrent peut-être qu’un jour ils vont embarquer sur le bateau. Ou si y veulent juste que je débarque.

Lire la suite

Les retombées idéologiques des croisières à Saguenay

Les retombées idéologiques des croisières à Saguenay

Si l’on se parlait franchement… Disons, des retombées idéologiques des bateaux du maire et de Ghislain Harvey de La Baie qui vogue depuis bientôt dix ans dans nos eaux politiques, économiques, culturelles et médiatiques. Si l’on se disait les vraies affaires à propos de ces retombées sur notre vivre ensemble pour le meilleur et pour le pire (surtout pour le pire à mon humble avis), sur notre « conversation démocratique » pour employer l’expression heureuse du philosophe en résidence de la SRC, Normand Baillargeon.

Lire la suite

Censure et propagande à Saguenay?

Censure et propagande à Saguenay?

Maintenant, je me pose des questions. Que s’est-il passé? Qui, de Ville Saguenay ou Promotion Saguenay, a le bras assez long pour faire sortir le boss de son bureau et lui faire pondre un éditorial? La manoeuvre semble douteuse et laisse croire à de la censure. Mais pire encore à de la propagande à peine dissimulée et à une connivence entre le journal et les instances politiques de la Ville. Si on ne permet pas au journal local le plus consulté et lu de la région de soulever le moindre questionnement au sujet de l’industrie des croisières… qu’en est-il de l’information qu’il véhicule en général?

Lire la suite

10 raisons de la visite de l’UPAC à Saguenay

10 raisons de la visite de l’UPAC à Saguenay

Le maire de Saguenay a raison de se plaindre. Les gens de l’UPAC ont manqué de délicatesse. Ils connaissent très mal les us et coutumes d’ici consistant à tenir le maire au courant de tout avant les autres. Quand on enquête sur la corruption et qu’on soupçonne un peu tout le monde dans un appareil municipal d’être corrompu, on se garde une petite gêne.

Lire la suite

Saguenay dans l’ère post-factuelle?

Saguenay dans l’ère post-factuelle?

Nos démocraties sont-elles dans un état si lamentable que les élus ne se soucient plus de justifier leurs déclarations et décisions sur la base de faits? Sont-elles rendues au point où une majorité de citoyens endossent cette façon de faire? C’est la question que soulève le texte d’Antoine Robitaille publié dans le journal Le Devoir le 18 juillet dernier.[i] L’ère post-factuelle serait une tendance où le consensus sur les faits ne serait plus si important pour les acteurs politiques et les électeurs.

Lire la suite