Le parti (ou pari) du maire

Le parti (ou pari) du maire

En vue de tous les partis. Un berger a toujours besoin d’un mouton conducteur, autrement il lui faut être à l’occasion mouton lui-même. Friedrich Nietzche, Par delà le bien et le mal. Prélude d’une philosophie de l’avenir. 1886   Notre maire bien-aimé s’ennuie. Il a besoin encore une fois de son public, comme la Poune. La semaine dernière, il se prenait pour un Charlie et accusait le Diable lui-même comme leader suprême de l’État islamique, responsable de toutes les attaques djihadistes perpétrées en Europe et ailleurs. On se demande parfois more »

Lire la suite

Trop loin pour accoucher à la maison (?)

Trop loin pour accoucher à la maison (?)

Arguments en faveur de la révision des critères de distance pour l’accouchement à la maison   Saint-Fulgence ou 17.1 km de l’Hôpital de Chicoutimi Je prends le temps d’écrire aujourd’hui sur la question de la distance exigée pour l’accouchement à la maison puisque cet enjeu dépasse la question de la sécurité des femmes et futurs enfants à naître.   Ma petite histoire… Lors de ma première rencontre avec le service des sages-femmes, les contours de la pratique m’ont été expliqués, j’ai su dans quoi je m’engageais et ce à quoi more »

Lire la suite

Nice is nice – 10 façons d’y aller ou de l’être

Nice is nice – 10 façons d’y aller ou de l’être

Nice possède tous les agréments d’une capitale sans en avoir les inconvénients. Paul Valéry   Le jeu de mots bilingue – Nice is nice– ne vient pas de moi. C’est encore mon barman du jeudi soir qui me l’a suggéré. Je l’en remercie. Encore une fois c’est du travail d’équipe contre le régime et pour saluer un autre gaffeur dans le giron municipal, Bernard Noël, le cycliste discret plus ou moins averti.   1 – C’est fini le jumelage Angoulême – Chicoutimi. Désormais, c’est Nice-Chicoutimi. Vous savez pourquoi? Demandez à more »

Lire la suite

Oh! Ça sent la moutarde

Oh! Ça sent la moutarde

Je ne me ferai pas d’ami.e.s dans mon village aujourd’hui. Mais ça ne me fait pas grand peine, car je n’ai sans doute rien en commun avec les 63 personnes qui ont déposé une pétition hier soir au conseil municipal de Sainte-Rose-du-Nord contre le Fabuleux Festival International du Folk Sale. Ça m’a fait sourire en ouvrant mon Quotidien ce matin, de lire l’article de Roger Blackburn intitulé Des citoyens ont la moutarde au nez. Dans l’article, on peut lire notamment, que Mme Francine Larouche a déposé cette pétition, fière d’avoir more »

Lire la suite

Au commencement était l’action

Au commencement était l’action

Ces paroles, une amie les avait prononcées alors que nous organisions une marche citoyenne, dont la cause m’échappe. La citation vient de Faust, un personnage rocambolesque imaginé par Goethe, le philosophe allemand. En quête de savoir et de vérité, Faust voulait montrer que le savoir livresque – ou celui du web – n’est rien en comparaison de l’expérience. Chacun peut adhérer à cette philosophie, à sa manière… *** En 2012, une poignée d’étudiants danois discutent autour d’un verre à Bogota (Colombie). Ils parlent de la ville, de son aménagement, de more »

Lire la suite

Tremblay vs Néron : un combat à finir

Tremblay vs Néron : un combat à finir

Je pensais bien en avoir fini depuis longtemps avec Jean Tremblay. J’ai souri quand il a ouvert son compte Facebook, puis pleuré de rire devant la plupart de ses statuts. J’ai soupiré quand il a ouvert son blogue – et non, je n’ai pas encore assez de temps à perdre pour aller le lire. J’ai tressailli quand il a ouvert son compte Instagram. Ne reste plus que Tumblr, pour se réfugier à l’abri du Maire. J’avais déjà émis une théorie boiteuse par rapport au besoin de visibilité de Jean Tremblay. more »

Lire la suite

Nos choix déterminent notre avenir

Nos choix déterminent notre avenir

Samedi dernier, 25 avril, l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean présentait La Traviata devant une salle comble. Pendant que tout en moi exultait de plaisir à entendre le magnifique mariage des voix de la soprano Aline Kutan et du baryton Jean-François Lapointe, j’ai anticipé le fracas d’une fissure menaçant l’avenir de notre conservatoire. Victime d’une décroissance, où le nombre de 125 élèves en 1980 est de 45 en 2014, l’institution est-elle appelée à disparaître? Une des options envisagées par le ministère de la Culture, dont les médias ont fait état au début more »

Lire la suite

Allen Côté : Romancier

Allen Côté : Romancier

La littérature fleurit dans la région, promenez-vous et vous croiserez des auteurs, ne serait-ce que sur Racine où passent chaque jour les gens de La Peuplade. La littérature fleurit et on en parle. Je veux parler d’Allen Coté. Romancier saguenéen, dont il me semble qu’on ne parle pas assez. Allen, vous l’avez sûrement vu à la Tour ou au Cambio ou au Café Croissant. Vous l’avez peut-être vu dans un film d’Alexandre Ruffin. Ou faisant le tour du Lac, l’été, sur son vélo. Peut-être avez-vous envoyé dans les années 1990 more »

Lire la suite

Les défis de l’ERD

Les défis de l’ERD

L’Equipe du renouveau démocratique vient tout juste de tenir son assemblée générale annuelle. Six mois après l’élection, ce parti fait l’expérience éprouvante de l’opposition. Faisons le point sur le parcours et les défis qui se présentent à l’ERD. Revenons d’abord sur sa performance électorale. Avec 36% des voix le chef de l’ERD Paul Grimard a obtenu la 2e meilleure performance historique d’un adversaire de Jean Tremblay (Daniel Giguère avait obtenu 43% en 2001). Par contre, les candidats du parti n’ont recueilli que 25% des suffrages exprimés. L’écart entre la performance more »

Lire la suite

Un peu de jarnigoine, s’il vous plait!

Un peu de jarnigoine, s’il vous plait!

Une fois n’est pas coutume, je vous écris une lettre pour vous manifester ma « solide » indignation. J’ai moi-même été opposant au régime municipal de Jean Tremblay depuis belle lurette. Et, j’ai toujours su exprimer, de verte langue, mes désaccords avec les portions de cette opposition non-monolithique que je trouvais : trop molle, trop catho, trop électoraliste, trop de droite. Si je vous écris c’est que je crois qu’aujourd’hui une autre borne a été franchie. Je suis exaspéré par ce que je vois. Au conseil municipal de lundi, à more »

Lire la suite