Le maire amnésique

Le maire amnésique

Le plus dur pour les hommes politiques, c’est d’avoir la mémoire qu’il faut pour se souvenir de ce qu’il ne faut pas dire Coluche Mais, il nous prend pour qui ce maire-là? Nous prend-il pour des tarés? Des imbéciles qui ne savent pas ce qui se passe dans cette ville-là? Des agités du bocal comme dirait Céline? Louis-Ferdinand, pas Céééééééline. Il y a quelque chose de pourri dans ce royaume-là. Malheureusement c’est le nôtre. Depuis les dernières élections municipales à Saguenay, rien ne va plus. Avant aussi, rien n’allait plus, more »

Lire la suite

La montée régionale de l’anti syndicalisme – Entrevue avec deux lockoutés

La montée régionale de l’anti syndicalisme – Entrevue avec deux lockoutés

Pour rendre les gens libres, indépendants et conscients, il n’y a pas de solution autre que collective. Michel Chartrand, octobre 1978 L’anti syndicalisme se porte de mieux en mieux dans la région. Il est même entretenu de l’intérieur des rangs syndicaux eux-mêmes. La semaine dernière, la vice-présidente du Conseil central régional de la CSN faisait son mea culpa en démissionnant de son poste après avoir franchi une ligne de piquetage d’un concessionnaire automobile « pour s’acheter une voiture ». Faut le faire. Comme si les concessionnaires en lock-out dans la région détenaient more »

Lire la suite

Saguenay, ville gelée

Saguenay, ville gelée

Dix conseils aux marcheurs et cyclistes d’hiver Icebergs, icebergs, cathédrales sans religion de l’hiver éternel. Henri Michaux J’arrive d’une expédition risquée. Je suis allé faire des courses à pied à l’épicerie à quelque trente minutes de chez moi. Les trottoirs étaient dangereusement gelés d’un couvert à l’autre. La route par contre affichait une chaussée asphaltée invitante. Sur ma route en allant et en revenant, j’ai croisé quelques piétons et aucun cycliste. Les quidams rencontrés ont tous dénoncé le piètre entretien des trottoirs et en ont profité pour se défouler sur more »

Lire la suite

Jean Tremblay, les Internets et les athées

Jean Tremblay, les Internets et les athées

Si j’avais pris des résolutions pour 2014, j’aurais pris celle de ne plus parler de Jean Tremblay. Ça a bien tombé que je n’en prenne pas parce que, avec son temps libre des congés des Fêtes, il inonde les réseaux sociaux de pensées vides, dogmatiques et ridicules, de conseils techno, de mégalomanie et autres. Je n’aurais donc pas pu m’empêcher de parler de lui! Ce que Tremblay répète, c’est que ses comptes Facebook et Twitter sont personnels et non ceux du maire. Un maire est maire à temps plein, qu’il more »

Lire la suite

Saguenay doit être une vraie ville

Saguenay doit être une vraie ville

Le mot Saguenay sur une falaise autour de La Baie des Ha! Ha!, « ça fait ville » disait Jean Tremblay. Mais, avant de « faire ville », il faudrait vouloir être une ville. Quand je dis ville, je pense à une vraie ville, pas à un amalgame de banlieues fusionnées. Une ville qui a une préoccupation pour la chose urbaine, une ville qui a une vision de son développement, une vision intelligente. Ce développement intelligent, ce n’est pas de faire de la zone entre l’autoroute 70 et le boulevard more »

Lire la suite

Pour un sommet sur le développement

Pour un sommet sur le développement

Les dernières élections ont maintenu au pouvoir le régime du maire Jean Tremblay, mais il est évident que le nombre important de candidats, les luttes relativement serrées dans plusieurs districts et les résultats globaux – dont l’élection de huit nouveaux élus – ont changé la configuration politique municipale à Saguenay. Avec trois nouveaux venus qui ont battu des conseillers sortant de charge, deux élues de l’ERD qui incarnent une opposition organisée et 42 pour cent de nouveaux conseillers, on peut donc parler d’un renouvellement significatif du conseil municipal de Saguenay. more »

Lire la suite

Rencontres au sommet – Feuilleton en cinq épisodes – Épisode 2

Rencontres au sommet  – Feuilleton en cinq épisodes – Épisode 2

Les sondages c’est pour que les gens sachent ce qu’ils pensent Coluche   Personnages : le maire, Ghislain Harvey, quelques conseillers qui veulent parler, trois avocats ; Décor : une salle de réunion insonorisée de l’auberge Le Parasol à Chicoutimi.   DEUXIÈME ÉPISODE   Luc : Monsieur le maire, faut que je vous parle… en privé.   Le maire : Pas question mon beau Luc, on se dit toute entre nous. Il n’y a rien qui va sortir d’ici. Vous m’avez prêté serment après tout. Ghislain m’a dit que les journalistes te font de la more »

Lire la suite

Rencontres au sommet – Épisode 1

Rencontres au sommet – Épisode 1

Rencontres au sommet – Feuilleton en cinq épisodes –   Les sondages c’est pour que les gens sachent ce qu’ils pensent. Coluche   Personnages : le maire, Ghislain Harvey, quelques conseillers qui veulent parler, trois avocats ; Décor : une salle de réunion insonorisée de l’auberge Le Parasol à Chicoutimi.   PREMIER EPISODE   Le maire : Ça va mal dans cabane. Si je ne me retenais pas, je me mettrais à sacrer. Qu’est-ce qui se passe ? Ghislain me dit qu’il perd le contrôle. Fabien, qu’est-ce qui t’as pris d’inaugurer le centre multi services more »

Lire la suite

Pourquoi je vais voter Paul Grimard

Pourquoi je vais voter Paul Grimard

Comme le dit la sagesse populaire, je crois que Jean Tremblay a fait son temps. Après 16 ans de vie politique, celui qui a été le seul maire de Saguenay doit partir pour que cette ville puisse connaître le renouveau dont elle a besoin. Jean Tremblay s’est aménagé un pouvoir sans partage qui lui a permis de mener à terme les projets qu’il considérait importants, dont le quai de croisières et son village portuaire, le développement de l’aéroport, les centrales hydroélectriques, la desserte ferroviaire et le parc industriel de Grande-Anse, more »

Lire la suite

12 raisons de voter contre Jean Tremblay

12 raisons de voter contre Jean Tremblay

La démocratie, c’est d’abord de se faire élire… Jean Tremblay, Le Réveil, 15 octobre 2010   Il y a mille raisons de voter contre Jean Tremblay comme maire de Ville Saguenay aux prochaines élections municipales du 3 novembre. À la limite, 10 000. Lui qui dit que «la démocratie consiste à se faire élire à tous les quatre ans», entre autres. En voici douze, comme les stations du chemin de croix, douze comme les apôtres (Ils étaient 19 à Saguenay), comme les douze mois de l’année qu’on l’endure à dire more »

Lire la suite