Nous sommes tou(te)s des Barmaids

Nous sommes tou(te)s des Barmaids

Il y a dans cette haine que l’on s’empresse de déverser sur les participantes de Barmaids un aspect profondément paternaliste. N’en a-t-on pas assez de juger les femmes pour ce qu’elles portent (ou ne portent pas, dans ce cas-ci), pour leurs habitudes de vies ou pour leur comportement plus ou moins conforme à l’étiquette féminine? Les filles de Barmaids sont à la fois victimes de pressions sociales qui les poussent à se maquiller ou à s’habiller d’une certaine façon, et shamées de le faire à la manière décomplexée des femmes de tête. Ces femmes sont conscientes de leur pouvoir de séduction et s’en servent, ce qui est effrayant pour ceux qui les regardent, et qui ne cesseront de les remettre à leur place en les insultant (tout en continuant hypocritement de regarder l’émission avec ferveur).

Lire la suite

Détester la beauté physique?

Détester la beauté physique?

On dit à ces personnes qui aiment avoir un beau physique par le biais du maquillage ou de la chirurgie esthétique qu’elles sont superficielles. En tant que féministe, ça me dépasse. On incite toujours les gens à faire ce qu’ils et elles désirent, mais lorsqu’ils et elles le font, ils et elles sont jugés(es). Pour cette jeune femme qui a mis du temps chez la coiffeuse ou Sephora, il ne faut pas oublier la notion de plaisir, qui est un besoin qui nous habite tous et toutes. Pensez-vous vraiment que c’est plaisant d’aller chez le gynécologue ? Zéro moins une barre. Plaisir ressenti à s’acheter des petites gâteries ? Inestimable pour la personne qui en profite. Si ce plaisir est de se dorloter avec des produits de beauté, pourquoi serait-il moins légitime ?

Lire la suite