Boire et déboires | Qu’est-ce qu’on boit?

Boire et déboires | Qu’est-ce qu’on boit?

Derrière son bar, Patrice me shake un délice à zéro degré d’une extrême simplicité : orange et lime fraîchement pressées, sirop d’orgeat et concombre, le tout servi sur glace et joliment présenté dans un verre en inox. Si plus de bars et restos mettaient autant d’énergie à créer de tels élixirs, j’en serais ravie. Mais les établissements sont frileux à offrir des produits non alcoolisés de qualité. « Il y a une forme de snobisme, déplore Patrice. Pour moi, une carte de restaurant devrait normalement avoir autant de cocktails avec alcool que sans alcool. »

Lire la suite

Boire et déboires | Sans vouloir te mettre de la pression

Boire et déboires | Sans vouloir te mettre de la pression

Ce qu’il est puissant, le désir d’être aimé! On suit le troupeau, on se fond dans la masse par peur d’être exclus, ostracisé. La pression sociale est encore ce qui me fait boire aujourd’hui. J’ai grandi, la confiance s’est installée; mais ce besoin de faire partie d’un tout, d’une communauté ne m’a jamais quittée. Cette fraternité, je la retrouve dans la bouteille de rouge savourée goulûment avec mon amant. Dans la pinte de IPA éclusée entre amis à la microbrasserie. Dans le shooter de vodka qu’on sirote ou s’envoie aux confins de la nuit.

Lire la suite