L’intempestif et les impuissants résignés

L’intempestif et les impuissants résignés

De toutes les belles-mères qui viennent de temps en temps tarabuster le Parti québécois, aucune n’est plus pertinente que Jacques Parizeau. Ce grand bourgeois qui s’est dévoué toute sa vie à l’État québécois, à l’époque où celui-ci était autre chose qu’un agglomérat d’intérêts parfois plutôt puants, parle fort et, le plus souvent, vrai. Il est l’empêcheur de ronronner en rond par excellence, le grand secoueur des somnolences collectives, bref, s’il est loin d’être aussi pouilleux que mon homonyme, c’est tout de même un vrai Diogène des temps modernes. Et que more »

Lire la suite

L’éducation, bien de consommation

L’éducation, bien de consommation

« Rendre un bien gratuit incite à le surconsommer. Au contraire, avec des droits de scolarité d’un certain niveau, on envoie le signal aux étudiants et à leurs parents que l’éducation a une valeur et que gaspiller coute cher. » –        Francis Vailles, Pourquoi la gratuité est une mauvaise idée, La Presse, 11 février 2013   Quand j’ai lu cette chronique de M. Vailles, un petit quelque chose en moi a dit : « Oui, oui ». Après tout, depuis janvier, j’ai fait l’achat d’un superbe manteau Canada Goose. Ça fait des années que j’en more »

Lire la suite

La violence qui éteint

La violence qui éteint

Les manifestants contre le Plan Nord ont fait du grabuge devant les portes du Palais des Congrès en fin de semaine. Je n’ai rien contre leur cause, bien au contraire : je pense qu’il faudrait mieux définir les redevances des minières, les impacts pour les communautés, les façons de faire ce gigantesque chantier. Mais est-ce que le message est passé? Est-ce que quelqu’un a compris pourquoi ces gens s’opposaient? Pas pantoute. Tout ce qu’on a vu ce sont des images de violence : des autos de police démolies, des gens qui donnent more »

Lire la suite