J’ai serré la main de l’impuissance

J’ai serré la main de l’impuissance

J’étais donc encore animé d’un fort sentiment de naïveté et de pensée magique. Ce genre de positivisme effréné qui te permet de croire que toi, tu ne laisseras plus jamais de telles atrocités se produire de ton vivant. Ce genre de naïveté qui t’incite à croire que toi, si un autre génocide se dessinait à l’horizon, tu serais le premier à faire pression sur ton gouvernement afin qu’il intervienne au plus sacrant. Pire, j’avais la tête gonflée par cette confiance typiquement juvénile qui me poussait à croire que moi, avoir été un citoyen responsable et éveillé en 1994, j’aurais pris l’avion et me serais présenté à Kigali afin de m’attacher symboliquement à un arbre pour convaincre Tutsis et Hutus d’enterrer la hache de guerre.

Lire la suite

Vous allez me rendre fou

Vous allez me rendre fou

C’est ce que j’ai souvent envie de vous crier ces jours-ci, lorsque je vous écoute, lorsque je vous lis, lorsque je me surprends à prêter l’oreille aux propos extrêmes que vous échangez comme s’il s’agissait de température, de popote ou de hockey.  Vous, mes contemporains, mes collègues de bureau, mes confrères du jeudi, mes cousines éloignées, mes amis du dimanche, mes camarades d’université, mes contacts virtuels, mes voisins immédiats, mes ennemis les médias… «On devrait aider les gens d’ici avant de tendre la main aux terroristes». «On devrait stériliser les more »

Lire la suite

Comme des poissons dans l’eau

Comme des poissons dans l’eau

J’me suis acheté des poissons rouges l’autre jour. Un coup d’tête… Le gars du petshop m’a garanti que c’était pas d’entretien. Au début j’tais tout énervé : « Aie, ça va être cool ». Bof ! Un m’ment donné, ça reste toujours ben rien qu’des poissons rouges qui tournent en rond dans leur bocal, qui attendent qu’on les nourrisse, qui font semblant d’dormir. On finit par comprendre que le gars qui a dit : « Heureux comme un poisson dans l’eau » faisait sûr’ ment pas allusion à ce genre de poissons. Sauf que pour 5 $, t’aurais more »

Lire la suite