Hivers : passages du numéro six dans les mineures de Hervé Bouchard ou Le joueur sans nom

Hivers : passages du numéro six dans les mineures de Hervé Bouchard  ou  Le joueur sans nom

C’était mon rêve de jouer pour le Canadien, l’équipe préférée de mon père. Guy Lafleur   Les mots vous lâchent. Il y a des moments où même eux vous lâchent. Samuel Beckett   Hervé Bouchard joue et compte ou plutôt, Hervé Bouchard joue, conte et raconte dans cette pièce qui n’en n’est pas vraiment une totalement, au nom étiré par les cheveux encore une fois, Hivers : passages du numéro six dans les mineures. Création proposée par le Théâtre CRI. L’auteur, entouré de ses mots, de son texte/logorrhée, accomplit là un more »

Lire la suite

15 ans aujourd’hui

15 ans aujourd’hui

L’adolescence: ses crises, ses indécisions, ses écartèlements. Pour Guylaine Rivard, qui fête le 15ième de son Théâtre CRI, l’adolescence c’est surtout un grand nombre de possibles. Comme de s’associer au Collectif Les Poulpes pour la création d’un spectacle bien nommé, Avoir 15 ans, qui sera à l’affiche du 3 au 19 avril. L’association allait de soi, les deux entités ayant établi de nombreuses connexions depuis quelques années. Les Poulpes avaient dans leur collimateur l’adolescence, à la fois comme public et comme sujet, comme point de départ d’une nouvelle création. Elles more »

Lire la suite

Livre de la mort

Livre de la mort

À partir du recueil de Jean-Pierre Vidal Petites morts et autres contrariétés, le Théâtre CRI a conçu une oeuvre éminemment théâtrale, sur laquelle plane néanmoins, agréable, un parfum d’encre et de papier. L’inventivité, le sens de l’expérience, auxquels nous a habitué la compagnie au fil de ses quinze années, permettent à l’équipe de création de se jouer habilement des contraintes de l’adaptation. De façon générale, le spectacle évite les lourdeurs qui guettent pareil exercice. Partout on assume la genèse littéraire de l’oeuvre; le titre des différentes nouvelles est affiché, démarquant more »

Lire la suite

Petites morts et autres contrariétés

Petites morts et autres contrariétés

  Je voudrais mourir par curiosité. George Sand Je vais, cette semaine, voir le spectacle Petites morts et autres contrariétés du Théâtre CRI. C’est la deuxième semaine de représentations qui commencent. Je suis fébrile. Très fébrile. J’ai tellement hâte. La proposition m’emballe énormément. Les cinq metteurs en scène, Éric Chalifour, Christian Ouellet, Dario Larouche, Émilie Gilbert-Gagnon et Guylaine Rivard, tous assistés par Andrée-Anne Giguère, nous «… ont concoctés de petits univers sur roulettes transposant des images puissantes, ludiques, réalistes et tantôt symboliques. Des petites morts qui illustrent les nombreuses déconfitures, les risibles more »

Lire la suite