Molière en rafale

Molière en rafale

« Il faut absolument mentionner que la rapidité avec laquelle les comédiens passent d’un personnage à un autre personnage est impressionnante. Fulgurante. Et c’est là que tout le professionnalisme de ce double programme trouve sa voie puisqu’il faut beaucoup de métiers au corps pour être capable d’endosser cette rythmique emballée du jeu physique.»

Lire la suite

C’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes

C’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes

En entrant dans la salle Murdock, la scénographie nous happe, impressionnante et vertigineuse. On a le sentiment que côté jardin tout pourrait dégringoler d’une minute à l’autre et nous enterrer vivant. Le regard aspiré par cet amoncellement d’objets-débris, la scène s’ouvre sur le prologue racontant sans détour ce à quoi nous allons assister.

Lire la suite

Prologue

Prologue

  Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, rien de plus nécessaire que le théâtre.                               Louis Jouvet   Stand-by Stand-by 60 minutes.Tout est prêt. Depuis hier, de toute façon, tout est prêt. La générale était un brin boiteuse, mais tout est prêt. (Mauvaise générale… Bonne première…) Comédiens, décor, mise en scène, son, éclairage, technique. Tout est prêt. Un va-et-vient incessant de la salle aux loges confirme que chacun vérifie qu’il n’a rien oublié… Dans les loges, ça fourmille. Fait chaud. Maquillage, coiffure, fixatif, perruques, costumes. Tout more »

Lire la suite